Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google, Microsoft, Yahoo! et AOL s'engagent à défendre davantage la propriété intellectuelle

Les réseaux publicitaires de groupes comme Google, Microsoft, Yahoo! et AOL se sont engagés auprès des autorités américaines à boycotter les sites qui violeraient la propriété intellectuelle en permettant de télécharger de la musique ou des films par exemple. Ces derniers perdraient ainsi une grande partie de leurs revenus publicitaires.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google, Microsoft, Yahoo! et AOL s'engagent à défendre davantage la propriété intellectuelle
Google, Microsoft, Yahoo! et AOL s'engagent à défendre davantage la propriété intellectuelle © C.C. - Flickr - Robert Scoble

Face aux pirates, l'union fait la force aux Etats-Unis. Les régies publicitaires de grands groupes internet ont signé une sorte de code de bonne conduite pour lutter contre la vente de contrefaçons en ligne et le téléchargement illégal, a annoncé la Maison Blanche lundi 15 juillet. Parmi elles, on retrouve notamment les régies de grands noms d'internet comme Google, Microsoft, Yahoo! ou encore AOL.

Une manière de couper l'herbe sous le pied aux sites impliqués dans la violation de propriété intellectuelle en les privant d'une importante source de revenus, expliquent les autorités américaines.

Renforcement des dispositifs existants

Pour Google, l'occasion de rappeler que des mesures étaient déjà prises pour lutter contre ces sites pirates. En 2012, le groupe indique avoir ainsi désactivé la diffusion de publicités sur quelque 46 000 sites suite aux non-respect des droits d'auteurs.

"En tant que créateur d'œuvres protégées et fournisseur de services en ligne, y compris les services de publicité, Microsoft comprend les problèmes rencontrés par les propriétaires de droits d'auteur soumis à des violations répétées et la nécessité de veiller à ce que l'innovation puisse prospérer en ligne", souligne de son côté un dirigeant de Microsoft.

Julien Bonnet

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale