Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google s'engage dans la guerre des phablets avec son Nexus 6

La guerre des phablets a commencé. Google va présenter au mois d'octobre son dernier-né, dont on ignore encore si il sera baptisé Nexus 6 ou Nexus X. Ce smartphone géant disposera, selon le Wall Street Journal, d'un écran géant de 5,9 pouces de diagonale. De quoi faire de la concurrence aux nouveaux appareils mobiles d'Apple et de Samsung, l'iPhone 6 et le Galaxy Note Edge. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Plus large que l'iPhone 6 d'Apple et ses 5,5 pouces de diagonale, plus large que le Galaxy Note Edge de Samsung et ses 5,7 pouces… Le smartphone que s'apprête à présenter Google au mois d'octobre est un grand échalas, dont l'écran pourrait mesurer 5,9 pouces de diagonale selon le Wall Street Journal, qui mentionne trois sources proches du dossier.

Cette phablet (téléphones qui mesurent plus de 5,5 pouces) pourrait s'appeler Nexus 6 ou Nexus X. Elle a aussi un nom de code, le Shamu, sobriquet donné aux orques qui participent aux ballets aquatiques des parcs d'attractions SeaWorld, spécialisés dans les shows avec des animaux marins géants.

 

 

Fabriqués par Motorola Mobility

Toujours selon le Wall Street Journal, le nouvel appareil sera fabriqué par Motorola Mobility, le fabriquant de smartphone que Google a revendu début 2014 au chinois Lenovo. Le Nexus 6 sera présenté en même temps qu'Android L, la dernière version du système d'exploitation du géant de Mountain View. L'écran sera doté d'une résolution de qualité "QHD" soit 2560 x 1440 pixels. Le modèle d'entrée de gamme disposera d'un espace de stockage de 32 Go.

Avec son Shamu, Google espère devenir un acteur central du marché des phablets, nouvelles vedettes du secteur des terminaux mobiles. Selon le cabinet IDC, leurs ventes vont bondir de 210 % en 2014, pour atteindre 175 millions de pièces.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media