Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google s'offre la pépite israélienne Siemplify pour muscler son offre de détection des cybermenaces

Google Cloud a mis la main sur la start-up Siemplify pour un montant estimé à 500 millions de dollars. Cette jeune pousse, fondée en Israël et dont le siège social se trouve à New York City, a développé une plateforme permettant aux entreprises d'observer, décider et de réagir face aux incidents de sécurité de façon automatisée. Un gain de temps et d'argent pour les entreprises. Ce rachat s'inscrit dans un contexte d'augmentation des cyberattaques. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google s'offre la pépite israélienne Siemplify pour muscler son offre de détection des cybermenaces
Google s'offre la pépite israélienne Siemplify pour muscler son offre de détection des cybermenaces © Google/Facebook

Ce rachat faisait l'objet de nombreuses rumeurs dans la presse depuis quelque temps. C'est désormais officiel : Google Cloud a acquis Siemplify. Cette start-up israélienne est à l'origine d'une plateforme SOAR (Security Orchestration, Automation and Response) capable de surveiller les flux d'informations sur les menaces et de déclencher des réponses automatisées afin de limiter les incidents de sécurité. Un outil particulièrement utile dans un contexte d'explosion des cyberattaques, en particulier des ransomwares.

Un rachat à 500 millions de dollars
Le montant de l'acquisition s'élèverait à 500 millions de dollars, d'après des sources citées par Techcrunch. Les parties à la vente n'ont ni infirmé ni confirmé cette enveloppe. Les équipes de cette jeune pousse vont rejoindre les rangs de l'équipe de sécurité de Google Cloud, apprend-on dans le billet de blog annonçant le rachat. 

"Fournir une capacité SOAR éprouvée et unifiée avec l'approche innovante de Chronicle (plateforme de télémétrie et d'analyse de sécurité native dans Google Cloud, ndlr) en matière d'analyse et de sécurité est une étape importante dans notre vision", a déclaré Sunil Potti, general manager and vice president of cloud security au sein de Google Cloud. 

Mieux gérer les risques en réduisant les coûts
Fondé en 2015 en Israël par Amos Stern, Alon Cohen et Garry Fatakhov, Siemplify propose une plateforme qui permet "aux équipes de sécurité à la fois de mieux gérer les risques et de réduire le coût de traitement des menaces", détaille Sunil Potti dans le billet de blog.

Sa technologie offre aux analystes du Security Operation Center (SOC) la possibilité de "gérer leurs opérations de bout en bout, de répondre aux cybermenaces avec rapidité et précision et de gagner en expertise à chaque interaction". Aussi, elle permet d'améliorer "les performances du SOC en réduisant les charges de travail, en augmentant la productivité et en créant une meilleure visibilité sur les workflows". 

Le dernier tour de table de cette jeune pousse, qui a désormais son siège social à New York City, de 58 millions de dollars date de mai 2019. Les investisseurs comprenaient Georgian, 83North, Jump Capital et G20 Ventures, ainsi qu'un certain nombre de particuliers.

Google renforce son offre liée à la cybersécurité
Ce rachat permet à Google de compléter son portefeuille de services dédiés à la sécurité informatique. En octobre 2021, à l'occasion du Google Cloud Next'21, il a lancé "Work Safer", une offre "cloud first" qui réunit différents services préexistants comme BeyondCorp Enterprise, sa solution cloud Zero Trust pour lutter contre les intrusions malveillantes. En parallèle, Google a présenté une nouvelle équipe composée d'experts et chargée de fournir des conseils stratégiques à travers des ateliers et du contenu éducatif ainsi qu'un accompagnement dans la mise en conformité du système. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.