Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google s'offre un aéroport dans la Silicon Valley

Google a conclu un accord de 60 ans avec la Nasa pour la location de l'aéroport fédéral de Moffett, situé près de son siège de Mountain View, dans la Silicon Valley. Histoire de sauvegarder ce site laissé à l'abandon, devenu dangereux pour l'environnement... et de développer ses propres projets dans l'exploration spatiale et l'aéronautique.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google s'offre un aéroport dans la Silicon Valley
Google s'offre un aéroport dans la Silicon Valley © Ikluft - Wikimedia Commons

Et Google acheta un aéroport. A Mountain View, au coeur de la Silicon Valley, à quelques kilomètres de son siège, le géant de l'internet vient de mettre la main sur l'aéroport fédéral de Moffett, un site historique propriété de la Nasa.

Via sa filiale immobilière Planetary Ventures, le groupe a ainsi signé un accord avec l'agence spatiale américaine pour la location de l'aérodrome pendant 60 ans, pour 1,16 milliard de dollars au total.

Un nouveau nid pour les projets les plus fous de la multinationale

Pour la Nasa, l'objectif est de faire des économies, l'entretien du site vieux de 80 ans lui coûtant trop cher à l'année. De plus, l'agence a posé comme condition à la location la réhabilitation des hangars désormais inutilisés et qui commencent à poser de sérieux problèmes d'environnement avec l'écoulement de matières toxiques dans l'océan tout proche.

L'agence impose également au nouveau locataire de créer un complexe à visée éducative où le public pourra découvrir l'héritage du site et le rôle des technologies dans l'histoire de la Silicon Valley.

Google en conservateur de sites historiques et mécène culturel ? Pas seulement. Une fois le site rénové et ses obligations remplies, le géant technologique sera autorisé à transformer le Hangar 1, un bâtiment de 32 000 mètres carré, ainsi que les deux autres bâtiments en "lieux d'innovation pour la recherche, le développement, l'assemblage et les tests" de ses produits, décrit le communiqué de la Nasa, qui cite les domaines de l'exploration spatiale, l'aéronautique, la robotique et d'autres technologies émergentes.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale