Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google se plie enfin aux exigences réglementaires sur les cookies publicitaires en Europe

Google se plie aux exigences de la Commission nationale de l'informatique et des libertés en intégrant un bouton "tout refuser" dans sa fenêtre de consentement aux cookies sur son moteur de recherche et YouTube. Ce changement doit permettre aux internautes de refuser les cookies aussi simplement que de les accepter. Il ne s'applique qu'au sein de l'Espace économique européen, au Royaume-Uni et en Suisse. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google se plie enfin aux exigences réglementaires sur les cookies publicitaires en Europe
Google se plie enfin aux exigences réglementaires sur les cookies publicitaires en Europe © Unsplash

Google se décide enfin à modifier sa politique en matière de cookies tiers en Europe. Dans un billet de blog publié le 21 avril, il a annoncé l'ajout d'un bouton "tout refuser" dans sa bannière de consentement afin de faciliter le refus de ces traceurs publicitaires par les internautes.
 

Une application restreinte

Cette nouveauté est pour l'instant déployée sur YouTube en France. Puis, toutes les personnes situées dans l'Espace économique européen, au Royaume-Uni et en Suisse utilisant le moteur de recherche et la plateforme vidéo pourront en bénéficier. Aucun calendrier n'a été fourni. 

Ce changement répond à la condamnation de 150 millions d'euros prononcée par la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) en janvier à l'encontre de Google LLC (dénomination officielle de l'entreprise aux Etats-Unis) et Google Ireland Limited (la filiale européenne). Lors de plusieurs contrôles, elle avait constaté que les sites google.fr et youtube.fr ne permettaient pas aux utilisateurs de refuser les cookies aussi facilement que de les accepter.

En effet, s'ils proposaient bien un bouton permettant d'accepter immédiatement les cookies, ces sites ne mettaient pas en place de solution équivalente pour refuser leur dépôt. Plusieurs clics étaient nécessaires. Or, ce fonctionnement revient à "décourager les utilisateurs de refuser les cookies et les inciter à privilégier la facilité du bouton 'j'accepte'", concluait l'autorité française.
 


Nouvelle fenêtre de consentement sur YouTube
 

Suppression des cookies tiers dans Chrome en 2023

Dans son billet de blog, Google explique que cette décision s'inscrit dans une refonte plus globale de sa politique sur les cookies tiers. Ils doivent disparaître de Google Chrome courant 2023 au profit de solutions en cours de test dans le cadre de la Privacy Sandbox. Trois API ont été mises à disposition des développeurs dans la version Canary de Chrome.

La saga autour des cookies n'est pas terminée pour autant. En janvier, des éditeurs de presse allemands ont déposé une plainte anticoncurrentielle devant la Commission européenne, craignant que la fin des cookies tiers ne place Google dans une position encore plus hégémonique dans le secteur de la publicité en ligne.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.