Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google sous le coup d'une procédure antitrust aux Etats-Unis pour ses activités de recherche et publicité

C'est une nouvelle procédure qui s'ouvre contre Google, accusé par le ministère américain de la Justice et 11 Etats d'écraser ses concurrents sur les marchés de la recherche et de la publicité en ligne. L'Union européenne lui a déjà infligé une amende s'élevant à 1,49 milliard d'euros pour des allégations similaires.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google sous le coup d'une procédure antitrust aux Etats-Unis pour ses activités de recherche et publicité
Google sous le coup d'une procédure antitrust aux Etats-Unis pour ses activités de recherche et publicité © Duncan Meyer/Unsplash

Le Département de la Justice des Etats-Unis (DOJ) et 11 Etats américains ont déposé une plainte antitrust contre Google. Il est accusé d'entraver la concurrence sur les marchés de la recherche et la publicité en ligne, détaille Reuters.

Des pratiques nuisibles à la concurrence
"Google est la passerelle vers Internet", a déclaré le procureur général adjoint Jeffrey Rosen lors d'une conférence de presse, à laquelle Ars Technica a participé. "Il a maintenu son pouvoir par des pratiques d'exclusion qui sont nuisibles à la concurrence", a-t-il poursuivi.

Le géant américain détient plus de 80 % des parts de marché dans le domaine de la recherche en général, avec une part encore plus importante sur le marché de la recherche mobile, selon la plainte déposée par le DOJ.

La procédure conteste également le fait que Google Search soit préchargé sur les téléphones Android, par tous les fabricants et distributeurs d'appareils. Pour rappel, la Commission européenne a infligé à Google une amende d'1,49 milliards d'euros en 2018 pour des allégations similaires.

Par conséquent, le ministère de la Justice affirme que la firme de Mountain View a "considérablement" nui à la concurrence en érigeant des barrières à l'entrée pour les concurrents qui souhaitent offrir ou développer leurs propres services de recherche.

Les procédures se multiplient
Bien que la plainte se concentre presque entièrement sur la recherche, le DOJ n'a pas exclu la possibilité d'ajouter des allégations supplémentaires ou de déposer une deuxième plainte plus tard. Il rappelle qu'une autre procédure est toujours en cours, menée par 50 procureurs généraux.

En revanche, les fonctionnaires du ministère ont refusé de préciser s'ils envisageaient de démanteler Google à la suite de cette poursuite. "Rien n'est exclu", ont-ils simplement répondu rappelant que le choix des sanctions appartiendra au juge.

Google réfute ces accusations
Google a réagi en publiant un billet de blog. Kent Walker, en charge des affaires internationales et juridiques, y affirme que cette procédure n'apportera aucun bénéfice aux consommateurs. Au contraire, elle va provoquer une augmentation des prix des téléphones et compliquer l'accès aux services.

"La loi antitrust américaine est conçue pour promouvoir l'innovation et aider les consommateurs, et non pour faire pencher la balance en faveur de concurrents particuliers ou pour empêcher les gens d'obtenir les services qu'ils souhaitent. Nous sommes convaincus qu'un tribunal conclura que cette poursuite ne correspond ni aux faits ni à la loi", rétorque le porte-parole du géant américain.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media