Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google teste un nouvel outil de chiffrement des e-mails sensibles à destination du grand public

Dans son rapport de transparence, Google publie pour la première fois des données sur la proportion d'e-mails chiffrés, entrants et sortants de Gmail. Une façon de sensibiliser le grand public à l'importance du cryptage pour les échanges sensibles, alors qu'il teste une nouvelle extension Chrome baptisée "End to End" permettant de chiffrer les courriers électroniques de bout en bout.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google teste un nouvel outil de chiffrement des e-mails sensibles à destination du grand public
Google teste un nouvel outil de chiffrement des e-mails sensibles à destination du grand public © Google

Regagner la confiance des internautes après le scandale Prism : c'est la bataille dans laquelle est engagée Google, tout comme les autres géants du web américain. La firme de Mountain View communique sur ses efforts en matière de protection des données personnelles de ses utilisateurs. Elle s'est ainsi conformée aux obligations européennes en matière de "droit à l'oubli" (mais contrainte et forcée) et a étrenné il y a quelques mois un "rapport de transparence" dans lequel elle publie des données sur la manière "dont les lois et règlements affectent le flux d'informations en ligne". Google détaille ainsi le nombre de requêtes gouvernementales de chaque pays… lorsque ceux-ci l'y autorisent.

le chiffrement de plus en plus répandu

Dans ce document mis à jour régulièrement, Google vient d'introduire des statistiques sur la proportion d'emails émis ou reçus par Gmail ayant bénéficié d'un chiffrement lors de leur transit. Depuis mars 2014, Google, comme de nombreux autres acteurs du web, crypte par défaut toutes les données entrant ou sortant de son service de messagerie. Ce mouvement commence à avoir des conséquences visibles : grâce à l'action de Google et de ses concurrents (car il faut que les services expéditeur et destinataire utilisent le protocole Transfer Layer security –TLS – pour que le cryptage fonctionne), de plus en plus de messages sont chiffrés lors de leur transit. 50 à 60% des messages sont cryptés, d'après les données de Gmail, mais la courbe ne cesse de grimper depuis le début de janvier.

 

Lire notre article "Google, Facebook, puis Yahoo! : la course au cryptage ne fait que commencer"

 

un nouvel outil simplifié pour le grand public

C'est dans ce contexte que Google planche sur un nouvel outil, destiné aux communications particulièrement sensibiles. Le groupe veut populariser un système de chiffrement de bout en bout, plus facile d'accès pour le grand public que les services PGP ou GnuPG actuellement utilisés. L'outil de Google, baptisé End to End, est une extension pour le navigateur Chrome qui permet un chiffrement en utilisant n'importe quel client de messagerie électronique. End to End n'est pas encore accessible aux internautes, mais son code est ouvert aux développeurs, invités à tester l'outil et y débusquer d'éventuelles failles. Google le rendra disponible sur le Web Chrome Store si le test s'avère concluant.

Sylvain Arnulf

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media