Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google va débourser 19 millions de dollars pour rembourser les achats intégrés indûment payés

Après plusieurs plaintes de consommateurs, la Federal Trade Commission (FTC), le gendarme de la concurrence américain, a sommé Google de procéder au remboursement des achats intégrés via Android, réalisés par des enfants sur le smartphone de leurs parents. Le montant des achats intégrés à rembourser s'élève à 19 millions de dollars pour le géant du web.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google va débourser 19 millions de dollars pour rembourser les achats intégrés indûment payés
Google va débourser 19 millions de dollars pour rembourser les achats intégrés indûment payés © jyri - Flickr - C.C.

Sur Google Play, une application gratuite peut cacher des options payantes... en deux clics et sans autorisation de prélèvement. Il s'agit des achats intégrés qui sont mentionnés dans les conditions générales d'utilisation d'une application téléchargée.

Pour certains parents, propriétaires d'un smartphone sous Android, la facture a été salée avec des achats intégrés de plusieurs centaines, voire milliers d’euros. Le 4 septembre, la Federal Trade Commission (FTC) s'est emparée du dossier et a exigé du géant du web qu'il rembourse les parents victimes d'achats intégrés réalisés à leur insu. 

Des achats intégrés qui s'élèvent à 19 millions de dollars

Au total, ce sont 19 millions de dollars qui vont être versés par Google en dédommagement du préjudice causé par des applications dont les règles de sécurité étaient alors "trop facilement contournables". 

Après la série de plaintes relatives aux achats intégrés, Google avait tout mis en oeuvre pour renforcer ses règles de sécurité : mot de passe, mention "visible" d'achats intégrés, détails sur les conditions tarifaires pour les jeux dits "freemium"... 

En 2011, ce sont plusieurs milliers de parents qui ont saisi l'autorité de régulation de la concurrence aux Etats-Unis. Ce n'est pas la première fois qu'un géant de la Big Tech se voit condamné. Au début de l'année 2014, c'était Apple qui avait dû rembourser 32,5 millions de dollars à ses clients pour les mêmes raisons.

Wassinia Zirar

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale