Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google s'apprêterait à ouvrir un service de comptes bancaires chapeauté par Citigroup

Vu ailleurs Après Google Pay, la firme de Mountain View se lance dans les services bancaires avec la possibilité pour les particuliers d'ouvrir des comptes courants dès l'année prochaine, selon une information du Wall Street Journal. Difficile d'envisager la réussite de ce lancement, avec le scepticisme croissant des internautes sur la protection des données personnelles.    
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google s'apprêterait à ouvrir un service de comptes bancaires chapeauté par Citigroup
Google s'apprêterait à ouvrir un service de comptes bancaires chapeauté par Citigroup © Google

Google est le dernier géant technologique à se lancer dans les services bancaires, mais ce qu'il va proposer risque de faire du bruit. D'après un article du Wall Street Journal publié le 13 novembre 2019, la firme de Mountain View souhaite offrir aux particuliers la possibilité d'ouvrir des comptes courants dès l'année prochaine.

 

Baptisé "Cache", ce projet repose sur une étroite collaboration avec Citigroup – l'une des six plus grandes banques américaines – et la Stanford Federal Credit Union – une coopérative de crédit. Ensemble, ils géreront les activités financières et de conformité liées aux comptes courants. Google ne compte donc pas faire cavalier seul. "Ce sera peut-être un long chemin, mais c'est plus durable", a déclaré Caesar Sengupta, vice-président des paiements chez Google. Le géant technologique en tirera néanmoins de nombreux avantages.

 

Google ne vendra pas les données clients

Google récupérera de précieuses informations concernant la santé bancaire des utilisateurs, ainsi que leurs habitudes de consommation. Mais Caesar Sengupta est très clair : la multinationale n'a pas l'intention de vendre ces informations. Impossible d'en être sûr avant l'entrée en effet de ce nouveau service…et un éventuel prochain scandale.

 

Google n'en est pas à son premier service financier. Le service de paiement sans contact Google Pay a été lancé aux Etats-Unis en 2015, avant d'arriver en France en 2018. Cette nouvelle initiative s'inscrit dans une tendance des GAFAM à s'aventurer dans ce type d'activités. Le 12 novembre 2019, Facebook a lancé son système de paiement Facebook Pay. Apple en avait fait de même avec Apple Pay et son Apple Card, une carte de crédit sans frais pour les possesseurs d'iPhone.

 

Pas de frais bancaires

Google met toutes les chances de son côté pour appâter les internautes. Caesar Sengupta a confié que le compte courant serait très sûrement dénué de frais bancaires. Un avantage indéniable par rapport aux offres des établissements bancaires traditionnels. Mais la réussite de ce service dépendra également des garanties qui entoureront les données bancaires. Cette annonce se fait dans un climat de scepticisme croissant vis-à-vis de la gestion des GAFAM en matière de protection des données personnelles. Depuis le 11 novembre 2019, Google est d'ailleurs embourbé dans un scandale concernant la gestion des données de santé qu'il récolte via Ascension, un vaste réseau de santé américain. Une enquête a été ouverte ce jour pour en savoir davantage sur cette récolte massive.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media