Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google va ouvrir une région cloud en France en 2022

Google Cloud continue d'étendre son infrastructure à travers le monde. Il prévoit d'ouvrir une région cloud en France au tout début de l'année 2022.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google va ouvrir une région cloud en France en 2022
Google va ouvrir une région cloud en France en 2022 © Google

Google Cloud, troisième acteur mondial du cloud d'infrastructure, annonce ce 28 mai qu'il compte ouvrir une région cloud en France au début de l'année 2022. La plateforme dispose à l'heure actuelle de 23 régions et 70 zones et est répartie dans 16 pays. Six d'entre elles sont en Europe.

Une présence de data centers en France permettra à Google de répondre à certaines exigences en matière de conformité réglementaire et de sécurité des données pour les entreprises opérant dans l'Hexagone. Elle se traduira aussi par des ressources supplémentaires en matière de cloud computing, notamment pour le calcul haute performance. Google précise au passage que l'énergie de ses installations cloud est neutre en carbone.

"La situation actuelle démontre l'absolue nécessité pour les entreprises d'avoir une stratégie numérique qui leur apporte à la fois agilité et réactivité. Cela passe par une infrastructure fiable, sûre et robuste. La décision de Google Cloud répond, voire anticipe clairement ces besoins" a déclaré Amélie Oudea, directrice exécutive e-commerce, data et transformation digitale de Carrefour, dans un communiqué. Carrefour est l'un des plus gros clients de Google Cloud en France.

Google Cloud a connu une progression assez rapide de ses régions et zones disponibles ces dernières années, mais il reste assez loin derrière Microsoft Azure en la matière, qui compte actuellement plus de 60 régions à travers le monde, disponibles dans 140 pays. Amazon Web Services, leader du marché, en compte 25 à date. Ils ont tous les deux déjà des data centers en France.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.