Google va proposer aux annonceurs de créer des publicités avec de l'IA générative

Grâce à l'intelligence artificielle générative, les annonceurs pourraient optimiser leurs campagnes publicitaires, notamment pour augmenter leur retour sur investissement

Partager
Google va proposer aux annonceurs de créer des publicités avec de l'IA générative

L’intelligence artificielle générative va bientôt faire son entrée dans la machine publicitaire de Google. Ces dernières semaines, le moteur de recherche a commencé à partager ses projets avec les annonceurs, explique le Financial Times qui a pu consulter une présentation interne. Le lancement officiel est attendu au cours des prochains mois.

"L'IA générative débloque un monde de créativité", promet le moteur de recherche dans sa présentation. Concrètement, Google souhaite proposer aux annonceurs une nouvelle fonctionnalité qui leur permettra de créer automatiquement des publicités. Il leur suffira d'entrer quelques éléments, comme du texte, des photos ou des vidéos. L'intelligence artificielle fera le reste pour générer des annonces adaptées aux objectifs poursuivis.

Grâce à l'intelligence artificielle, les annonceurs pourraient ainsi optimiser leurs campagnes publicitaires, notamment pour augmenter le retour sur investissement (ROI), une donnée primordiale. Ils auront la possibilité de multiplier les tests A/B, qui permettent de déterminer les annonces qui fonctionnent le mieux.

"Code rouge"

Google propose déjà des outils publicitaires alimentés par du machine learning, permettant par exemple d'optimiser le budget ou les impressions sur les différentes propriétés de la société. L'intelligence artificielle générative va permettre d'aller encore plus loin. L'objectif est d'augmenter le ROI pour les annonceurs, et ainsi les convaincre d'augmenter leurs dépenses.

L’an passé, Google avait été pris de court par le lancement d’une version grand public de ChatGPT, le robot conversationnel de la start-up OpenAI, dont Microsoft est le premier actionnaire. Au point de déclencher un “code rouge” en interne. Depuis, le géant de Mountain View souhaite ajouter une couche d’IA générative dans l’essentiel de ses produits.

Le mois dernier, le groupe de Mountain View a ainsi dévoilé de nouvelles fonctionnalités dans sa suite bureautique Workspace, qui inclut notamment Gmail et Google Docs. Il teste également l'intégration de réponses générées par son chatbot Bard directement dans son moteur de recherche.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS