Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google veut tester des drones anti-incendie en Californie

Les scientifiques du groupe de recherche sur le climat et l'énergie de Google souhaitent utiliser le drone épandeur HSE-UAV M8A Pro pour éteindre les feux de brousse en Californie. La firme de Mountain View vient de déposer un dossier en ce sens auprès de la FAA.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google veut tester des drones anti-incendie en Californie
Google veut tester des drones anti-incendie en Californie © HSE-UAV

Le groupe de recherche sur le climat et l'énergie de Google a déposé une demande à la Federal Aviation Administration (FAA), l'agence américaine en charge des réglementations et des contrôles de l'aviation civile, pour pouvoir tester un drone dédié à la surveillance et à l'extinction des incendies en Californie. Cet Etat est très régulièrement touché par des feux de brousse. 

Eteindre les feux de brousse
Dans le détail, les scientifiques de la firme de Mountain View souhaitent effectuer des tests à l'aide du système HSE-UAV M8A Pro, un drone de pulvérisation des cultures construit par l'entreprise américaine Homeland Surveillance & Electronics. La zone de test se situera à Firebaugh, une municipalité du comté de Fresno en Californie.

Alphabet, la maison-mère de Google, est familière des drones. Wing, filiale qui développe un service de livraison par drone, a annoncé en octobre dernier être la première entreprise à pouvoir effectuer des livraisons commerciale par drone aux Etats-Unis, en partenariat avec le livreur FedEx. Mais, ce statut de précurseur ne suffira peut être pas à recevoir une nouvelle approbation de la FAA car depuis, les règles se sont durcies. 

La FAA durcit les règles
En effet, en décembre dernier, l'agence spécialisée dans l'aviation civile a publié une série de nouvelles dispositions pour encadrer l'utilisation des drones civils. Ils doivent désormais porter une plaque d'immatriculation électronique pour identifier les engins à distance et sécuriser l'espace aérien national et respecter certaines contraintes pour voler au-dessus des personnes et de nuit. 

Skyward, une filiale de Verizon, avait été autorisée en toute urgence à déployer le drone Percepto Sparrow pour éteindre des feux de forêts qui s'approchaient dangereusement d'infrastructures de communications essentielles en septembre dernier. Cette dérogation autorisait des opérations 24 heures sur 24, avec moins de 3 kilomètres de visibilité, sans pilote ni observateur sur place.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.