Google veut tester des drones de communication dès octobre aux Etats-Unis

Google tente d'obtenir l'autorisation des autorités américaines pour débuter en octobre les tests de ses drones solaires permettant de connecter des zones isolées à Internet.

Partager
Google veut tester des drones de communication dès octobre aux Etats-Unis

Google, en compétition avec Facebook pour apporter Internet aux trois milliards d'humains non connectés, explore toutes les voies techniques possibles. Sa première intuition était d'utiliser des ballons stratosphériques, une technique expérimentée dans le projet Loon. Google s'intéresse désormais aux satellites et aux drones. En avril, il a d'ailleurs racheté Titan Aerospace, qui conçoit des ailes solaires autonomes capables de voler à haute altitude pendant cinq ans.

180 jours de tests dès octobre ?

La firme de Mountain View souhaiterait les tester en conditions réelles, dans le ciel du Nouveau Mexique, dès le mois d'octobre. Selon une lettre d'intention envoyée à la Commission fédérale des communications (FCC), Google souhaiterait conduire 180 jours de tests à partir du 6 octobre prochain. Le système qu'il compte expérimenter pourrait être utilisé pour "connecter des zones isolées à Internet" ou "contribuer à surveiller les dégâts environnementaux, comme la déforestation ou le rejet d'hydrocarbures".

Google va devoir demander des autorisations à plusieurs administrations avant de pouvoir envoyer ses drones en vol d'essai. Outre la FCC, le géant américain devra obtenir le feu vert de la National Télecommunications and Information Administration, l'organisme qui gère l'utilisation des bandes de fréquences dans le pays. Plus ardu : Google va tenter de convaincre la FAA (Federal aviation Administration) qui s'est jusqu'ici montrée particulièrement frileuse sur le sujet, en attendant de mettre à jour la législation (à l'automne 2015 au plus tard). La FAA est en général hostile à l'usage commercial des drones dans le ciel américain, mais Facebook tente de donner une visée humanitaire à son projet, et pourrait passer entre les mailles du filet... et réussir là où Amazon a pour le moment échoué.

Sylvain Arnulf

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS