Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

GTA V, un véritable projet industriel

Le jeu vidéo GTA V, développé par l'éditeur Rockstar Games, a battu de nombreux records non seulement dans le monde du jeu vidéo, mais aussi dans toute l'industrie du divertissement. A quoi ressemble la production d'un tel blockbuster ? Les différentes étapes de création de GTA V ont finalement été semblables à celles d'un projet industriel de grande ampleur. Un projet rentabilisé en seulement trois jours, qui plus est.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

GTA V, un véritable projet industriel
GTA V, un véritable projet industriel © Rockstar

Grand Theft Auto, le jeu vidéo créé en 1997 par deux frères anglais et développé par une petite équipe à Edimbourg, en Ecosse, est devenu en plusieurs années un phénomène culturel et, accessoirement, le produit de divertissement vendu le plus rapidement au monde.

Le dernier opus, GTA V, développé par Rockstar Games et sorti le 17 septembre, a déclenché une onde de choc en rapportant un milliard de dollars à ses créateurs en seulement trois jours. Mais derrière l'exploit, il y a des années de travail, plus de mille employés, des millions de dollars d'investissement et une production finalement similaire à celle d'un projet industriel. Retour sur le making-of d'un succès planétaire.

Des années de recherche

Comment l'un des jeux vidéos les plus célèbres au monde a-t-il vu le jour ? A l'origine du succès phénoménal de GTA V, on a une marque, Grand Theft Auto, construite pendant des années de dur labeur. Le quotidien britannique The Guardian rappelle comment, en 1997, une petite équipe de designers avait dû se battre pour que ce jeu voie le jour, et avant qu'il ne devienne l'incontournable d'aujourd'hui.

La vidéo raconte comment les designers, ingénieurs du son, spécialistes du graphisme et autres techniciens ont imaginé la ville de Los Santos. GTA V, c'est surtout ça : des hommes qui imaginent et créent, dessinent, construisent. Ce sont des années de recherche qui ont permis le succès actuel du jeu. "Chaque semaine, ils [l'équipe aux Etats-Unis] voulaient tuer ce jeu. On a dû se battre pour continuer", affirme l'un des designers.

Les créateurs de GTA V se sont penchés sur la nouvelle édition juste après GTA IV, sorti en 2008, dont 25 millions de copies ont été écoulées à ce jour. Ces cinq années d'absence marquent l'intense phase de conception qui a précédée GTA V.

L'un des avantages en termes de production, c'est que de nombreux aspects du jeu ont été construits lors de versions antérieures. Comme l'iPhone d'Apple par exemple, la technologie, le design s'améliorent, mais le savoir-faire s'acquiert au fur et à mesure des sorties successives.

Pour les précédentes versions de GTA, le Telegraph rapporte que des équipes de designers d'Edimbourg ont été envoyées à Miami et New York pour filmer des heures de vidéo et enregistrer des sons, analyser le trafic routier et rencontrer d'anciens gangsters, membres de la mafia et policiers. L'un des scénaristes de Rockstar Games, l'éditeur du jeu, affirme que pour GTA V, certains dialogues ont même été enregistrés par d'anciens gangsters, dont l'un "est carrément sorti de prison la veille".

Une production millimétrée, aux coûts énormes

- Les différentes phases de conception et production

Ces années de recherchent font partie de la phase de conception du jeu, et le défi principal pour les créateurs de GTA V consistait à rester innovant et "frais" aux yeux des joueurs, en tirant parti des nouvelles technologies sans dénaturer ce qui a fait le succès de départ.

Les analogies avec l'industrie cinématographique ne manquent pas, et en effet, produire un jeu comme GTA V est finalement très proche de la production d'un film animé de Pixar.

En s'appuyant sur des technologies et des éléments de conception antérieurs, Rockstar Games doit cependant élaborer de nouveaux outils de développement, pour que les artistes distribuent leurs créations aux équipes d'ingénieurs et communiquent. Une équipe d'ingénieurs et développeurs va ensuite "customiser" le code existant, en utilisant différents langages de programmation comme C++ et Java. De nombreux algorithmes sont utilisés, essentiellement des algorithmes de comportement, pour créer les différentes réactions et interactions entre les personnages.

Piers Harding-Rolls, directeur du département Jeux chez le cabinet d'experts IHS Electronics and Media, explique : "Ces jeux sont incroyablement complexes à réaliser. (...) La partie artistique et l'animation prennent énormément de temps, car il y a tellement à dessiner pour une création de cette ampleur".

- L'armée de travailleurs à l'origine du succès

Au final, la matière premiere c'est bien la création artistique et son coût relève de l'équipe, ajoute Harding Rolls : "les compétences des équipes d'animation et des artistes sont la matière première du jeu, donc le personnel humain." L'équipe "centrale" responsable de GTA V comptait plus de 300 personnes, selon The Scotsman.

Des designers, ingénieurs du son et de l'image, graphistes, techniciens du workflow, ingénieurs spécialisés dans la physique du mouvement, producteurs, scénaristes, acteurs... "l'équivalent d'un blockbuster d'Hollywood", note le journal.

Au total, ce sont pourtant plus de 1 000 personnes qui ont été nécessaires à la création du jeu, selon le site spécialisé Develop. D'après Andy Semple, qui dirige les opérations du studio Rockstar North, l'un des endroits phares de la conception du jeu, "les détails sont dix à vingt fois plus importants que dans GTA IV, donc il faut 10 à 20 fois plus de personnes [pour GTA V]."

Si Edimbourg est le coeur de la création, de nombreux studios à travers le monde, surtout américains, ont collaboré à cette production titanesque. Une collaboration étroite était absolument nécessaire selon les producteurs, vu la complexité du produit.

- Des coûts énormes

270 millions de dollars, c'est ce qu'aurait coûté la fabrication de GTA V, rapporte The Scotsman. Soit environ 200 millions d'euros, ce qui en fait le jeu vidéo le plus cher jamais réalisé. C'est l'équivalent d'un sacré blockbuster de cinéma, si l'on compare avec les 300 millions que la superproduction Pirates des Caraïbes 3 a coûté. En termes de comparaison dans le domaine du jeu vidéo : Shenmue II a coûté autour de 100 millions de dollars (environ 73 millions d'euros) et le précédent opus de Rockstar Games, GTA IV, un peu plus de 100 millions de dollars également à développer et promouvoir. En comparaison, Gears of War a coûté 10 millions, et Uncharted 3 autour de 25 millions de dollars.

- Un marketing agressif

La promotion d'un jeu comme GTA V requiert aussi une armée de commerciaux et les équipes de Rockstar Games ont eu fort à faire pour tirer parti des controverses historiques autour du jeu. Des techniques de "guerilla marketing" ont permis d'utiliser la parodie dans des slogans, affiches publicitaires chocs, ou de fausses émissions de radio. Rockstar Games a mis le paquet sur l'aspect satirique du jeu, qui met en scene une Amérique violente et consumériste, tout en essayant d'attirer un public plus large. En effet, les controverses qui entourent GTA et sa violence ont largement contribué à en faire un jeu mythique.

- Un retour sur investissement qui a dépassé toutes les attentes
 
En termes de projet industriel à succès, on ne peut pas faire mieux. En 24 heures, GTA V a explosé le record de son prédécesseur, atteignant les 800 millions de dollars de ventes, pour finalement atteindre un milliard de dollars de recettes en seulement trois jours. Du jamais vu, pour aucun produit de divertissement au monde.

Il a ainsi battu le record d'un autre jeu vidéo célèbre, Call of Duty : Black Ops II, d'Activation Blizzard, qui avait fait 500 millions de dollars de recettes sur sa première journée.  GTA V a également battu les records de recettes des meilleures sorties cinéma récentes : Avatar, The Avengers, et le dernier Harry Potter, qui ont été les films les plus rapides à atteindre le milliard de dollars de recettes, 19 jours après leur sortie.

Le problème du digital

Comme nombre d'usines actuellement, le passage au digital ne se fait pas toujours dans la douceur. C'est le cas de GTA V, affirme le cabinet IHS. GTA V Online, en effet, apparu après la mise en vente du jeu pour consoles, a connu de nombreux déboires techniques. Selon Piers Harding-Rolls, Take Two Interactive, l'entreprise qui détient le label Rockstar Games a encore un long chemin à parcourir pour être à la hauteur au niveau du digital et du mobile.

"GTA V Online est très ambitieux, cela demande beaucoup d'expertise, d'apprentissage et de ressources, et même la plus grande des compagnies digitales connaîtrait des difficultés pour déployer une expérience online aussi complexe", selon IHS.

L'un des obstacles majeurs : distribuer la version en ligne aux 20 millions de personnes et plus qui se précipitent sur le produit pour consoles. Déployer le produit en ligne pour une base d'utilisateurs aussi vaste demande beaucoup de savoir-faire. "Les compagnies centrées sur un produit doivent imaginer à nouveau, et reconfigurer tous leurs processus de travail pour passer au digital", ajoute Harding-Rolls. "Il a fallu quatre à cinq ans à Electronic Arts pour le faire, et ils n'y sont pas encore arrivés. Ce passage du business au digital, pour se diversifier sur d'autres plateformes et sur mobile, ne se fait pas en une nuit".

Si c'est bien là le talon d'Achille du jeu GTA V, il apparaît bien similaire à de nombreux autres projets industriels qui tentent d'opérer une transition vers le digital et le mobile. Il n'en reste pas moins que le jeu vidéo qui a battu tant de records devrait être un cas d'école pour tout industriel.

Nora Poggi

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale