Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Hector, le robot insecte qui s’adapte à tous les terrains

Son anatomie s’inspire des insectes, son système nerveux décentralisé aussi. Moyennant quoi, le robot Hector est capable de progresser sur des terrains accidentés, et même de franchir des obstacles.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Hector, le robot insecte qui s’adapte à tous les terrains
Hector, le robot insecte qui s’adapte à tous les terrains

Hector s’inspire de la nature, et ce ne sont pas les exemples à suivre qui lui manquent : il existe 2500 à 3000 espèces de phasmes, ces insectes herbivores en forme de brindille, et c’est en les observant que des chercheurs allemands on construit le petit robot qui porte ce nom.

Hector est doté de 6 pattes, avec des articulations souples (dix-huit en tout) qui lui permettent de s’adapter plus facilement à des terrains accidentés. A condition d’avoir un système nerveux capable de coordonner au mieux ses mouvements, pour pouvoir progresser, éviter les obstacles et… les chutes. Là encore, les chercheurs de l’université de Bielefeld ont pris modèle chez l’insecte, en faisant le choix d’un système nerveux distribué.

Ainsi, chaque patte est un agent séparé, qui échange des informations sur son état avec les autres, et décide de se mettre en mouvement ou non en fonction de règles locales. Cette méthode, et les articulations souples de chaque patte, confèrent au robot une faculté d’adaptation quand il rencontre un terrain difficile. Mais cela ne suffirait pas pour franchir des obstacles. Le contact avec un obstacle est détecté en mesurant les contraintes sur les articulations, mais la stratégie pour l’éviter est dictée par des algorithmes réflexes inspirés du comportement d’évitement des insectes.

Les chercheurs veulent maintenant charger leur robot de multiples capteurs pour accroître son autonomie. Leur prototype, dont le corps est en composite renforcé de fibres de carbone, est déjà équipé de deux caméras latérales et de capteurs tactiles, inspirés des insectes, eux aussi. Toute la difficulté pour Hector, et pour ses créateurs, sera de faire prendre en compte les informations des capteurs par le système de contrôle.

Thierry Lucas

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale