Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Hinfact optimise la formation des pilotes d'avions grâce à l'eye tracking

La start-up toulousaine Hinfact vient de signer un accord commercial avec le Suédois Smart Eye, un des leaders mondiaux de la technologie du suivi du regard. Une collaboration qui va permettre d'accélérer la commercialisation des solutions développées par Hinfact pour optimiser la formation des pilotes d’aéronefs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Hinfact optimise la formation des pilotes d'avions grâce à l'eye tracking
La start-up toulousaine Hinfact a présenté ses solutions aux côtés du Suédois Smart Eye au salon professionnel ITSEC à Orlando, en Floride. © Hinfact

"Le contrat signé avec Smart Eye va nous ouvrir les portes de l'international", se félicite Thomas Bessière, co-fondateur et directeur général de Hinfact. Cette start-up toulousaine, créée en octobre 2018 par Thomas Bessière et Thibault Vandebrouck, a mis au point une solution qui permet d'optimiser les formations sur simulateur des pilotes d'avions.

 

Le partenariat commercial signé avec Smart Eye, l'un des leaders mondiaux de l’eye tracking (suivi du regard), va lui permettre de bénéficier du vaste réseau de distribution de ce dernier. Il vient d'ailleurs de se concrétiser par une première participation commune au salon professionnel international ITSEC d'Orlando, en Floride.

 

Des outils pour les instructeurs et les responsables de formations

La suite logicielle Gazecraft de Hinfact se décline en deux versions : un produit de training disponible sur tablette à l'intention des instructeurs et des pilotes, et un produit "manager" qui permet aux responsables de la formation de définir des sessions incluant toutes sortes de scénarios, puis d'analyser en retour les cycles complets de chaque stagiaire. L'ensemble s'adresse à la fois à la formation initiale et à la formation continue des pilotes qui ont l'obligation chaque année de suivre un certain nombre d'heures de formation sur simulateur pour évaluer et maintenir leurs compétences.

 

"Grâce à des travaux conduits en partenariat avec des équipes de recherche de l'Isae-Supaéro, basés sur l'eye tracking, nous pouvons proposer aux formateurs des outils qui permettent de s'assurer de la bonne compréhension par les pilotes des informations présentées dans le cockpit", précise Thomas Bessière.

 

D'autres applications dans les tuyaux

La start-up toulousaine, qui cible prioritairement les quelque 300 compagnies aériennes majeures et les grands centres de formation indépendants de pilotes, poursuit en parallèle de nouveaux projets de R&D pour transférer son expertise en direction d'autres secteurs industriels. "Notre ambition est d'adresser prochainement nos solutions à la formation d'opérateurs et techniciens de systèmes critiques, que ce soit dans le ferroviaire, le contrôle de plateformes pétrolières, les sites industriels à risque, le nucléaire ou la défense", explique Thomas Bessière.

 

Accompagnée par la fondation Supaero, Airbus Développement et l'incubateur régional Nubbo, Hinfact a aussi obtenu une bourse Deep Tech de Bpifrance et évoque une levée de fonds pour la fin de l'année 2020. La société emploie une dizaine de personnes et prévoit une demi-douzaine de recrutements d'ici l'été 2020.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media