Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

HMD Global, le fabricant des smartphones Nokia, lève 230 millions de dollars auprès de Google, Qualcomm et Nokia

Levée de fonds HMD Global, l'entreprise finlandaise qui fabrique désormais les smartphones estampillés Nokia, a levé 230 millions de dollars auprès de Google, Qualcomm et... Nokia. L'entreprise fondée en 2016 souhaite accélérer les développements du côté des smartphones 5G et de son offre de services.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

HMD Global, le fabricant des smartphones Nokia, lève 230 millions de dollars auprès de Google, Qualcomm et Nokia
Le Nokia 7.2 conçu par HMD Global. © HMD Global

HMD Global, le fabricant des smartphones et tablettes Nokia, a annoncé mardi 11 août 2020 avoir levé 230 millions de dollars auprès de Google, Nokia et Qualcomm. HMD Global, dont le siège social est situé à Espoo en Finlande, a été fondée en 2016 pour récupérer les droits exclusifs d'exploitation de la marque Nokia. Aujourd'hui l'entreprise européenne est présente sur 91 marchés et assure avoir vendu 240 millions de téléphones.

Investir sur des marchés en développement
L'investissement de Google peut paraître surprenant puisque l'entreprise commercialise elle-aussi des smartphones sous la marque Pixel. Toutefois, les smartphones Nokia tournent sous Android, le système d'exploitation de Google, et la marque européenne vise en premier lieu les marchés en développement comme l'Inde, le Brésil et l'Afrique. Des marchés jugés "clés" par HMD Global et sur lesquels il souhaite poursuivre son expansion.

Avec cet investissement, HMD Global veut aussi poursuivre ses efforts pour commercialiser des smartphones 5G qui soient accessibles au plus grand nombre, "en mettant l'accent sur des partenariats solides avec des opérateurs américains", ajoute l'entreprise dans un communiqué. Son premier smartphone 5G, le Nokia 8.3, devrait être commercialisé en Europe et aux Etats-Unis dans les semaines à venir, selon TechCrunch. Cette volonté pourrait expliquer en partie la participation de Qualcomm à cette levée.

HMD Global veut être fournisseur de services
Au-delà du hardware, HMD Global veut devenir un fournisseur de services mobiles. Un modèle économique qui peut rapporter plus d'argent que la vente de smartphones et tablettes, dont le coût de fabrication conduit à réduire les marges sur ce secteur ultra-concurrentiel. Par exemple, l'entreprise a sorti cette année HMD Connect, une offre d'itinérances des données, elle a renforcé ses compétences en matière de cybersécurité avec le rachat de Valona Labs et a ouvert un nouveau centre de R&D en Finlande axé sur la sécurité et les services. HMD Global assure vouloir poursuivre sa transformation vers la proposition d'offres numériques.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media