Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Hololens : Microsoft choisit le Bordelais Asobo pour ses premiers jeux en réalité augmentée

Vidéo Le studio indépendant français Asobo a développé les premiers jeux vidéo holographiques pour Microsof et son casque de réalité augmentée HoloLens. Des jeux dans lesquels physique et virtuel se rencontrent dans une la réalité hybride. Attention, pépite à suivre.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Hololens : Microsoft choisit le Bordelais Asobo pour ses premiers jeux en réalité augmentée
Le jeux Young Conker développé par Asobo. © Asobo

Il y a quelques semaines, Microsoft a ouvert aux Etats-Unis et au Canada les pré-commandes pour son casque de réalité augmentée, HoloLens. Conçu pour accueillir des jeux holographiques, il est destiné aux professionnels, aux développeurs et aux industriels et coûte la bagatelle de 3 000 dollars. Hololens ouvre ainsi une nouvelle voie, celle de la réalité virtuelle hybride. Ici, le jeu s'adapte à l’environnement et intègre les éléments physiques dans le scénario.

 

Asobo et Microsoft, une collaboration fructueuse

C’est l'éditeur de jeux vidéo bordelais Asobo qui a mis au point les deux premiers jeux : "Fragments" et "Young Conker". Un choix, qui ne doit rien au hasard. Le studio travaille depuis sept ans avec Microsof et a notamment réalisé le jeu à succès "Kinect Héros", sorti en mars 2012. Les deux nouveaux jeux en réalité augmentée peuvent être téléchargés directement via le casque HoloLens sur le Windows Store.

 

Dans "Fragments", les joueurs incarnent un inspecteur de police dans un thriller criminel high-tech. Dans "Young Conker", les joueurs guideront le héros espiègle et haut comme trois pommes dans le monde en perpétuelle évolution d'un jeu de plates-formes. Les niveaux changent et s'adaptent à l'environnement du joueur, proposant ainsi une expérience unique et inédite en fonction de la pièce. "Les personnages du jeu vont s'asseoir à côté de vous dans votre canapé et vous parler", décrit Aurélie Belzanne, responsable marketing d'Asobo. Et, contrairement à l'expérience proposée par les casques de réalité virtuelle type Occulus Rift, si un membre de l'entourage du joueur passe, il le voit dans le jeu.

 

 

Convaincre les industriels

"Ce projet a mobilisé plus de 50 des 100 salariés du studio pendant plusieurs mois", indique Aurélie Belzanne. Mais, les retombées s’annoncent prometteuses. "Dans l’industrie, ces jeux holographiques devraient permettre de mieux former le personnel, de gagner en productivité sur certaines opérations de maintenance. Avec HoloLens, un technicien va pouvoir se plonger dans l'univers de son client et réparer à distance une panne", précise-t-elle.

 

De son côté, Microsoft a déjà séduit des groupes comme Volvo avec cette technologie. "Nous espérons que de grandes entreprises vont nous contacter directement", reprend la responsable. Grâce à HoloLens, Asobo prévoit de faire grimper son chiffre d’affaires de 8 millions d'euros en 2015 à 10 millions cette année.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale