Holy Owly vendue 3,6 millions d’euros au groupe suédois Albert

Leader en France de l’apprentissage des langues, l’application Holy Owly vient d’être rachetée 3,6 millions d’euros par le groupe suédois Albert qui entend devenir le leader européen de l'Ed-Tech.

Partager
Holy Owly vendue 3,6 millions d’euros au groupe suédois Albert

Depuis son lancement en 2017 après deux ans de R&D pour établir sa méthode pédagogique avec des chercheurs, l’application d'apprentissage linguistique Holy Owly connait un succès grandissant. "Une levée de fonds en 2019 nous a permis de développer et lancer l’application de nos rêves, sortie en septembre 2020", se souvient Julie Boucon, co-fondatrice d’Holy Owly à Besançon (Doubs).

Depuis, les chiffres de la jeune pousse laissent rêveurs d’autres experts de l'Ed-Tech : 20 000 abonnements payants et un taux de conversion de 70% des foyers qui testent gratuitement la solution pendant une semaine avant de devenir clients. "En 2022, nous avons tenté une nouvelle levée de fonds mais le marché s’est tendu, surtout pour les projets BtoC, et nous n’avons pas réussi." Pourtant, Apple avait placé Holy Owly parmi les cinq applications les plus prometteuses d’Europe, tous secteurs confondus.

Des points de rapprochement

Cette mise en lumière internationale a confirmé l’intérêt du groupe suédois Albert et attisé de nouvelles curiosités. "Nous avons reçu trois offres de rachat en très peu de temps dont un éditeur français et un studio d’applications français", déclare Julie Boucon. La proposition d’Albert, qui s’intéressait depuis un an à la start-up, a finalement convaincu les deux fondatrices qui n’envisageaient pourtant pas de vendre. "Nous avions la même façon de nous projeter, ce sont des entrepreneurs qui nous ressemblent et nous avions la même vision de l’éducation et des technologies similaires."

Julie Boucon évoque par exemple des codes pédagogiques semblables ainsi que "l’utilisation de briques Unity pour amener de la gamefication". Holy Owly a également recours à l’intelligence artificielle pour faire de "l’adaptive learning".

Les ambitions d’Albert

En signant un chèque de 3,6 millions d’euros pour acquérir Holy Owly et les compétences de ses 13 salariés, le groupe Albert entend devenir leader de l"Ed-Tech européenne. "Ils ont eu une croissance forte sur le marché nordique et ils ont la capacité de devenir leader en atteignant leur objectif de 50 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici 2025", assure la co-fondatrice de l'application.

Après Sumdog, la jeune pousse britannique acquise en 2022, Albert s’est également offert deux autres start-up, suédoises, en début d’année pour suivre ses ambitions : Strawbees et ARPU Management. En faisant l’acquisition de la start-up bisontine, le groupe suédois côté en bourse prévoit de s’ouvrir les portes du marché français tandis que l’application devrait se faire une place dans les pays nordiques. "Holy Owly profitera aussi de budgets marketing pour se tourner vers les Etats-Unis." Albert prévoit également de renforcer sa présence sur le marché des établissements scolaires. De leur côté, les deux fondatrices vont accompagner le groupe pendant un an avant de se lancer ensemble dans un nouveau projet à impact.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS