Honeywell ne se laissera pas distancer par Google dans la bataille des objets connectés

L'industriel américain Honeywell entend bien ne pas se laisser distancer par ses concurrents dans le secteur des objets connectés pour la maison. Il a sorti un nouveau thermostat intelligent, qui ressemble de manière troublante à celui de Nest, une start-up rachetée en février par Google.

Partager
Honeywell ne se laissera pas distancer par Google dans la bataille des objets connectés

Les géants du net, Google en tête, ne sont pas les seuls à truster le marché de la domotique. La firme de Mountain View s'est positionnée sur le segment en février : elle a racheté pour 3,2 milliards de dollars Nest, un fabricant d'objets connectés pour la maison, qui produit notamment des thermostats intelligents. Mais les acteurs traditionnels du secteur, comme l'industriel Honeywell, aiguisent leurs armes pour ne pas prendre de retard sur ce terrain qu'ils connaissent bien.

Créé en 1885, le groupe américain est depuis ses débuts un spécialiste de la régulation thermique. Il s'est ensuite positionné dans les équipements automobiles, l'aérospatiale, mais aussi la domotique. Il propose déjà une gamme fournie de thermostats connectés. Mais c'est avec son nouveau produit, Lyric, qu'il signe sa déclaration de guerre contre Google.

Copies conformes

Pour concevoir son bébé, Honeywell s'est intéressé de près aux thermostats connectés fabriqués par Nest, aujourd'hui leader du marché. Tout en rondeur, tactiles, les deux produits ont des designs très proches. Comme son principal concurrent, Lyric permet à ses utilisateurs de régler la température de leur habitation à distance, via une application mobile compatible avec iOS et Android. Il sera également capable de donner à ses utilisateurs la température extérieure ou le taux d’humidité dans l'air.

Mais la stratégie de Honeywell va bien au-delà : le groupe ne se contente pas de se positionner sur le marché du thermostat connecté. Eclairage, volets roulants, détecteurs de fumée, alarmes… Elle devrait mettre en place une plate-forme plus globale autour de son Lyric, qui sera capable de gérer toute une série d'objets connectés, qu'elle développera dans un avenir proche. Lyric sera commercialisé dès l'été 2014 aux Etats-Unis, et devrait débarquer en Europe courant 2015. Pour acquérir ce thermostat intelligent, il faudra débourser 279 dollars, soit 20 dollars de plus que pour celui de Nest.

Lélia de Matharel

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS