Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

HP conforte son engagement open source dans le cloud

Le numéro un mondial de l’informatique HP lance une offre complète de logiciels open source (logiciels libres) et services associés pour le cloud. Et il conforte sa démarche en investissant 1 milliard de dollars dans ce domaine dans les deux ans à venir.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

HP conforte son engagement open source dans le cloud
HP conforte son engagement open source dans le cloud © Xeni - Flickr - C.C.

L’open source (logiciel libre) devient le leitmotiv de l’offensive de HP dans le cloud computing. Non content de lancer une offre complète de logiciels libres et services associés pour la construction de cloud publics, privés ou hybrides, le numéro un mondial de l’informatique annonce, comme preuve de son engagement, un investissement de 1 milliard de dollars dans les deux ans à venir. Avec l’objectif de continuer à développer cette solution et la faire évoluer.

HP est impliqué dans le développement de logiciels open source pour le cloud depuis quatre ans à travers sa participation dans deux fondations : OpenStack pour le cloud d’infrastructure (IAAS pour "infrastructure as a service") et Cloud Foundry pour le cloud de plateforme (PAAS pour "platform as a service"). L’objectif étant d’offrir des alternatives libres à la plateforme propriétaire d’Amazon Web Services, la référence par excellence du marché.

"industrialiser l'open source dans les cloud privés et hybrides"

Le cloud public de HP, disponible depuis trois ans aux Etats-Unis tout comme son offre de logiciels pour la construction de cloud privés en entreprise, s’appuient déjà sur les travaux de ces deux fondations. "Avec la nouvelle offre Helion, nous passons à la vitesse supérieure en proposant notre propre distribution OpenStack que nous continuerons à maintenir, à supporter et à faire évoluer, explique Jean-Marc Defaut, directeur du cloud computing chez HP France. Ainsi nous aidons les entreprises à industrialiser l’open source dans leurs cloud privés et hybrides. Nous allons aussi au-delà des fonctions de base fournies par la fondation OpenStack par exemple en y ajoutant des fonctions de gestion, maintenance, supervision, support, etc. et connecter le système aux couches au-dessus, comme celle de la facturation."

Comme pour IBM, le cloud est stratégique pour HP. Et l’investissement dans les solutions open source pour ce marché est la marque d’une accélération de son offensive dans le domaine, alors que la guerre des prix fait rage entre Amazon Web Services, Google et Microsoft. Mais HP se démarque de ses concurrents en restant absent en Europe des services de cloud public à l’Amazon Web Services, préférant pour le moment jouer le "plombier" du cloud en aidant entreprises et opérateurs de services à construire leurs propres cloud.

En France, HP revendique 35 cloud publics ou privés, déjà construits ou en train de l’être pour des clients. Selon Jean-Marc Defaut, ce serait plus de la moitié des cloud construits ou en cours de construction dans l’Hexagone. Et son objectif est de doubler, voire tripler, ce chiffre en 2015. Pour suivre la montée de cette activité, il prévoit de doubler l’équipe dédiée à 30 personnes en 2015.

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale