Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

HP préfère être le "plombier du cloud" en France

Contrairement à Amazon ou IBM, le groupe informatique américain HP ne compte pas lancer son service de cloud public en France. Il préfère plutôt être le "plombier du cloud" en aidant les entreprises françaises à construire leurs systèmes d’informatique en réseau. Un rôle qui lui vaut un franc succès.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

HP préfère être le plombier du cloud en France
HP préfère être le "plombier du cloud" en France © Lawrence Berkeley National Laboratory - Flickr

Ceux qui attendent en France "HP Public Cloud", le service de cloud public de HP, risquent d’être déçus. Lancé en avril 2012 pour concurrencer Amazon, le leader du marché, ce service de cloud d’infrastructure (IAAS pour Infrastructure As A Service) restera cantonné aux Etats-Unis. Du moins pour l’instant. " C’est le choix stratégique fait par Meg Whitman, la patronne du groupe, explique Gérald Karsenti, PDG de HP France. Pour l’Europe, nous préférons passer par des partenaires, comme SFR en France par exemple. "

Contrairement à Amazon, IBM, Microsoft ou tout récemment Google, HP a fait le choix de ne pas être présent directement en France sur le marché des services de cloud. Mais il est très actif dans le secteur en tant que fournisseur de matériels, logiciels et services pour la construction de cloud publics, privés ou hybrides. "Nous sommes le plombier du cloud, affirme Jean-Marc Defaut, responsable de l’activité cloud computing de HP France. Nous aidons nos clients à construire leurs propres clouds, et ce rôle nous va bien."

Fournisseur de technologies plus que de services de ligne

Le succès semble au rendez-vous. "Nous avons construit 32 des 40 clouds publics, privés ou hybrides mis en place en France à ce jour, et nous avons signé 22 projets dans ce sens en 2013", détaille Jean-Marc Defaut. Ce qui fait dire à Gérald Karsenti que HP détient 80% du marché du cloud en France au sens du métier exercé dans le ce domaine par la filiale française du groupe informatique américain. Parmi les clients dans ce domaine, figurent SFR, Numergy, Cheops Technology et Antemeta.

Le patron de HP France admet que le cloud bouscule le modèle de son entreprise mais réfute toute idée de cannibalisation ses activités traditionnelles. "Qu’il s’agisse des serveurs, du stockage, des réseaux, des logiciels, des services d’intégration ou d’infogérance, tout est maintenant pensé pour adresser le marché du cloud", affirme-t-il. D’ailleurs, le cloud devient un modèle pour attaquer les autres marchés en fort développement du Big Data, de la mobilité et de la sécurité.

Autant d’usages érigés en moteurs de croissance dans le nouveau plan stratégique "New Style IT" lancé pour la période allant jusqu’à 2017. "La recette a bien marché dans le cloud, nous voulons maintenant faire la même chose dans le Big Data, la mobilité et la sécurité", explique Gérald Karsenti.

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.