Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

HTC dévoile le Vive Focus 3, son nouveau casque VR tout-en-un pour les pros

HTC révèle le Vive Focus 3, son nouveau casque de réalité virtuelle autonome destiné aux professionnels. Le constructeur taïwanais n'a pas lésiné sur la qualité pour se démarquer face à la concurrence implacable de l'Oculus Quest 2, et son pari semble réussi sur le papier.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

HTC dévoile le Vive Focus 3, son nouveau casque VR tout-en-un pour les pros
HTC dévoile le Vive Focus 3, son nouveau casque VR tout-en-un pour les pros © HTC

HTC annonce sa nouvelle génération de casques de réalité virtuelle ce 11 mai à l'occasion de sa conférence en ligne Vivecon. Du côté des casques pour PC, le Vive Pro 2 vient défier le Valve Index et le HP Reverb G2. Mais c'est surtout le Vive Focus 3, son casque tout-en-un, qui était attendu. Il ne déçoit pas. Du moins, pas ceux qui attendaient un appareil premium destiné au monde professionnel.

Le Vive Focus 3 dispose d'un écran LCD fast-switch d'une résolution de 4896 x 2448 pixels, soit 2448 x 2448 pixels par œil. Sa fréquence de rafraîchissement est de 90 Hz, et il est accompagné d'un nouveau système de double lentilles qui lui confèrent un champ de vision de 120°.

Cette augmentation de résolution combinée au passage au LCD, qui dispose d'une "vraie" matrice de sous-pixels RVB par rapport aux écrans OLED du précédent Vive Focus, promet un gain de netteté impressionnant et la quasi-disparition de l'effet "moustiquaire" qui a caractérisé les premiers casques VR. Point de détail important : le réglage de l'IPD se fait toujours à l'aide d'un bouton glissière, par opposition au réglage en trois points du Quest 2.



Le casque en lui-même bénéficie d'un design premium. Il est fabriqué dans un alliage de magnésium que HTC décrit comme 20% plus léger et 500% plus solide que les matériaux composites traditionnellement utilisés pour ces appareils. A noter cependant que HTC n'a pas communiqué son poids. Son design a été pensé pour un confort maximum, avec un placement de la batterie à l'arrière. Cette dernière est par ailleurs incurvée, un vrai tour de force, et peut surtout être rapidement éjectée et remplacée par une autre.

Clairement pensée pour les expériences commerciales avec une utilisation intensive, la batterie est équipée d'un indicateur LED de son taux de charge, et gère la recharge rapide (30 minutes de charge suffisent pour passer de 0% à 50%). Toujours dans le même registre, les mousses en contact avec le visage et l'arrière de la tête sont lavables en machine et peuvent être facilement remplacées.



Pour la partie sonore, deux haut-parleurs discrets sont intégrés pour fournir un son directionnel à la fois qualitatif et discret, grâce à un réglage qui réduit la portée du son pour les éventuelles autres personnes présentes aux alentours. Restera à tester ce qu'il vaut concrètement pour savoir s'il procure autant d'immersion que des écouteurs.

Une résolution élevée requiert une puissance de calcul importante et c'est donc sans surprise le Snapdragon XR2 de Qualcomm qui fait tourner le Focus 3. Déjà utilisé par l'Oculus Quest 2, ce System-on-a-Chip spécialement optimisé pour la réalité virtuelle et augmentée est pour le moment la référence du secteur, avec une puissance de calcul deux fois supérieure à celle du Snapdragon 835 qui équipait le Vive Focus premier du nom. A noter que le Focus 3 utilise un système de refroidissement actif (avec un petit ventilateur) pour tirer le maximum de performances de la puce.



On pourrait au passage se demander pourquoi on parle ici de Focus 3, sachant qu'il n'y a pas eu de second modèle. La réponse est simple : le Vive Focus Plus, qui incluait des contrôleurs 6DoF, a rempli ce rôle et HTC n'a pas voulu risquer de confusion.

Du côté des contrôleurs justement, ce Vive Focus 3 s'appuie désormais sur un tracking optique et plus par ultrasons. Il possède quatre caméras en façade disposée de façon similaire au Quest 2, et ses nouveaux contrôleurs sont aussi très clairement inspirés de ceux d'Oculus. Difficile de blâmer le constructeur taïwanais : ils sont très clairement la référence aujourd'hui et tout le monde les a copié (HP, Sony...).

Les contrôleurs disposent d'une autonomie de 15 heures entre chaque charge. Le contrôle par les mains ne sera pas géré au lancement, mais sera activé à une date ultérieure non spécifiée par le constructeur. HTC précise par ailleurs que son système de tracking conserve toutes les données en local, sans rien envoyer sur ses serveurs.



Le casque est livré avec un système d'exploitation revu, nommé Vive Reality System 2.0. Il est pensé spécifiquement pour les usages professionnels. Il intègre une boutique d'applications professionnelles qui regroupe des expériences de partenaires présélectionnées pour la formation, la visualisation ou la communication. On y trouve évidemment la solution de meeting virtuel Vive Sync.

Il est aussi accompagné d'une suite de logiciels et services qui incluent une solution de gestion d'appareils (MDM) certifiée ISO et conçue pour fonctionner avec n'importe quel outil existant tant qu'il est compatible avec le standard Android Enterprise MDM. Elle permet d'administrer les casques à distance et en masse (installations, mises à jour, etc.).



On trouve également "Vive Business Training", qui permet d'observer le déroulement d'une formation immersive depuis un appareil Android (et si besoin d'aider l'apprenant), ainsi que Vive Business Streaming, qui permet de connecter le casque à un PC par câble pour profiter d'expériences plus gourmandes en ressources. Une connexion sans fil sera disponible à l'avenir, d'après HTC.

Le Vive Focus 3 sera disponible en France à partir du 24 juin au prix de 1180 euros hors taxes (soit 1416 euros TTC), avec deux ans de garantie. Chaque batterie supplémentaire coûtera 91 euros, tandis que des protections seront vendues séparément pour 45 euros.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.