Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Huawei défie Apple et Samsung dans les smartphones

Vu ailleurs Dans une interview au journal allemand Die Welt, le patron de l’activité grand public de Huawei annonce l’ambition du groupe chinois de devenir le numéro un mondial des Smartphones dans 3-4 ans. Un vrai défi lancé à Apple et Samsung, les leaders actuels du marché.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Huawei défie Apple et Samsung dans les smartphones
Mate S, les smartphones haut de gamme de Huawei © Huawei
Apple et Samsung, qui dominent depuis 2012 le marché mondial des smartphones, n’ont qu’à bien se tenir. Ils sont dans la ligne de mire d’un constructeur à la montée irrésistible: Huawei. "En très peu de temps, nous sommes passés d’une position d’inconnu à la troisième place mondiale. Au final, nous serons le leader. Peut-être dans 3-4 ans", déclare Richard Yu, le patron de la branche grand public du groupe chinois dans une interview accordée au journal allemand Die Welt.
 
Plus de 100 millions de Smartphones écoulés par Huawei en 2015
Selon le décompte de TrendForce des ventes de smartphones au troisième trimestre 2015, Huawei  se classe troisième mondial avec 8,4% du marché, derrière Samsung (24,6%) et Apple (13,7%). Certes, il est encore loin des deux leaders. Mais c’est la marque qui progresse le plus vite. Richard Hu confirme avoir dépassé l’objectif de 100 millions d’unités vendues en 2015, ce qui représente un bond de près de 40% par rapport à 2014.
 
Des performances qui ont amené le groupe chinois à revoir à la hausse ses objectifs pour la branche grand public qui comprend aussi les tablettes, les objets connectés ou encore les mini consoles de jeu. De 16 milliards de dollars pour 2015, l’objectif de chiffre d’affaires est relevé à 20 milliards.
 
La bataille en Chine gagnée par Huawei
Huawei a déjà gagné la bataille des smartphones en Chine où il est déjà le numéro un avec 18,7% de marché au troisième trimestre 2015 selon TrendForce, devant ses compatriotes Xiaomi (12,7%), Lenovo (12,7%), TCL (10,4%) ou Oppo (8,7%).
 
Richard Yu voit la progression de Huawei en deux étapes: d’abord détrôner Samsung en volume puis battre Apple sur le segment du haut de gamme. Avec une armée de 74 000 ingénieurs et chercheurs sur un effectif total de 150 000 personnes et un portefeuille de plus de 76 000 brevets, il estime avoir dépassé techniquement ses deux plus gros concurrents.
 
Il reconnait toutefois être bien moins rentable que les deux leaders qui, selon Strategy Analytics, raflent ensemble plus de 97% des bénéficies de l’industrie des smartphones. Ses déclarations coïncident avec le lancement au CES à Las Vegas de son Mate S8, son dernier smartphone haut de gamme positionné comme le concurrent direct de l'iPhone 6S d'Apple et du Galaxy S6 de Samsung
 
Changement profond de la culture d'entreprise
Mark Skilton, professeur au Warwick Business School, en Grande-Bretagne, explique le succès de Huawei par un changement profond de la culture de l'entreprise. "Le groupe est passé à ce que le PDG décrivait il y a un, lors de sa conférence européenne à Zurich, une nouvelle façon de penser. Huawei ne se définit plus comme un fournisseur de tuyaux de télécommunications à haut débit. Il se considère plutôt comme une entreprise de services numériques. Cela signifie davantage d'accent sur la gestion de l'expérience client et un gros investissement dans le marketing, avec une approche client à l’occidentale. Huawei ne se contente pas de créer de bons produits. Il est devenu aussi un excellent vendeur."
 
Huawei bénéficie également de ses liens étroits avec les opérateurs télécoms, une voie privilégiée de vente de ses mobiles. Richard Yu reconnait toutefois la difficulté de construire avec Android un écosystème aussi avancé et puissant que celui d’Apple. Le groupe chinois travaille avec Google pour optimiser le système d’exploitation mais mise sur ses propres capacités en logiciels pour personnaliser le système et se différencier sur le marché.
 
Prochaine bataille: les PC portables
La montée de Huawei dans les smartphones fait partie de l’ambition du groupe de franchir la barre de 100 milliards de dollars de chiffre d’affaires total à l’horizon 2020, contre 46 milliards de dollars en 2014. Le groupe, connu pour ses équipements télécoms, apparait aujourd’hui comme une société très diversifiée présente aussi dans les équipements informatiques, le logiciel d’infrastructure et les services cloud. Il s’apprête à s’attaquer à un nouveau marché: les PC portables. Une autre aventure va commencer. Mais la décision n’est pas encore prise, affirme Richard Yu.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale