Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Huawei et ZTE sont bannis des réseaux 5G suédois

Vu ailleurs C'est un nouveau coup dur pour les équipementiers chinois. Accusés d'espionnage pour le compte de Pékin, Huawei et ZTE ont été évincés des réseaux 5G suédois. Les opérateurs qui utilisent déjà ces équipements ont jusqu'au 1er janvier 2025 pour les remplacer.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Huawei et ZTE sont bannis des réseaux 5G suédois
Huawei et ZTE sont bannis des réseaux 5G suédois © Ericsson

L'Autorité suédoise des postes et des télécommunications (PTS) a interdit l'utilisation d'équipements des entreprises chinoises Huawei et de ZTE sur les réseaux 5G, en prévision de la vente aux enchères des bandes de fréquence prévue le mois prochain, révèle Reuters.

Garantir la sécurité nationale
Dans son communiqué, la PTS précise que cette interdiction repose sur une nouvelle loi sur la sécurité nationale adoptée en début d'année et sur l'évaluation des renseignements suédois visant à garantir que "l’utilisation des fréquences ne mette pas en danger la sécurité de la Suède".

L'Autorité ajoute que "l'influence de l'État chinois à parti unique sur le secteur privé du pays incite fortement les entreprises privées à agir conformément aux objectifs de l'État et aux stratégies nationales du parti communiste".

Dans le cas où les opérateurs utilisent déjà Huawei ou ZTE, les équipements devront être remplacés au plus tard au 1er janvier 2025. C'est le cas pour les opérateurs télécoms Tele2 et Tre, tandis que Telia a choisi le suédois Ericsson.

La Suède rejoint la Belgique, le Royaume-Uni...
La Suède s'ajoute à la liste des pays qui craignent que le déploiement d'équipements 5G chinois ne portent atteinte à leur sécurité nationale. Début octobre, ce sont les opérateurs belges Proximus et Orange qui ont tourné le dos à Huawei pour Nokia et Ericsson.  En juillet 2020, c'est le Royaume-Uni qui a exclu l'équipementier chinois du réseau 5G arguant d'un risque de sécurité. Les Etats-Unis l'ont bien sûr fait depuis des années.

De son côté, la France n'a pas pris d'interdiction officielle mais dans les faits c'est tout comme. En effet, les pouvoirs publics ne délivreront pas de prorogation aux opérateurs français souhaitant acheter des équipements 5G à Huawei. Résultat : d'ici 2028, le géant chinois pourrait être totalement évincé des réseaux 5G français.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media