Huawei : un bénéfice record qui masque des revenus en berne

Le constructeur chinois, malmené depuis plusieurs années par les sanctions américaines, a connu pour la première fois un recul de son chiffre d'affaires, assez significatif (-29%). Il affiche malgré tout son plus haut bénéfice net jamais réalisé.

Partager
Huawei : un bénéfice record qui masque des revenus en berne
Guo Ping, PDG de Huawei.

En proie aux sanctions américaines depuis trois ans, Huawei a réussi en 2021 à, à la fois, dégager son bénéfice net le plus élevé de son histoire, et enregistrer le premier recul de son chiffre d'affaires d'une année sur l'autre. Cela s'explique surtout par le caractère exceptionnel de l'exercice, durant lequel l'équipementier chinois s'est séparé de sa marque Honor. Hors éléments exceptionnels, le groupe souligne tout de même une progression de sa marge bénéficiaire.

Baisse des recettes de 29%
Huawei a réalisé un chiffre d'affaires de 636,8 milliards de yuans en 2021 (99,9 milliards de dollars), en recul de 28,6%. Son bénéfice net a augmenté de 75,9% sur un an, à 113,7 milliards de yuans (17,9 milliards de dollars).

"Malgré une baisse des recettes en 2021, notre capacité à faire des bénéfices et à générer des flux de trésorerie augmente, et dans ce contexte, nous sommes plus à même de faire face à l'incertitude", a commenté Meng Wanzhou, la directrice financière de Huawei.

Grand public : la moitié des revenus partie en fumée
La baisse des revenus est particulièrement douloureuse dans l'activité grand public, la plus touchée par les sanctions, dont le chiffre d'affaires a chuté de 49,5% à 243 milliards de yuans (38,2 milliards de dollars). Si bien que cette division ne représente plus que 38% de l'activité du groupe, contre 54% l'année dernière. Privés des puces américaines de Qualcomm et du système d'exploitation Android, les smartphones et les tablettes de Huawei peinent à attirer les consommateurs, et le constructeur est sorti du top 5 des vendeurs de terminaux. Le segment des objets connectés (montres, écrans TV…), en revanche, est en croissance de 30%.

La division télécoms, également touchée par le boycott des Etats-Unis qui recommandent aux Etats de ne pas se fournir auprès de l'équipementier chinois pour leurs réseaux 5G, a perdu 6,9% par rapport à 2020 (à 44,2 milliards de dollars de chiffre d'affaires), en raison du ralentissement des investissements des opérateurs sur son marché domestique, qui représente la moitié de son activité.

Tout miser sur la R&D
L'espoir renaît avec la division entreprises, qui représente pour l'instant sa plus petite branche (16% des revenus), mais dont les revenus ont augmenté de 2,1% à 16,1 milliards de dollars. Le cloud, qui en fait partie, a vu son chiffre d'affaires progresser de 34% l'année dernière. Huawei indique par ailleurs avoir "constitué plusieurs équipes spécialisées" pour s'adresser à des secteurs d'activité comme les mines de charbon, les routes intelligentes, les douanes et les ports.

Le groupe investit également beaucoup dans l'automobile, et de manière générale dans la R&D. Il a ainsi consacré 22,4 milliards à la R&D en 2021, ce qui représente 22,4% de son chiffre d'affaires total, en hausse de près de 3 points. Il peut se le permettre notamment grâce à un cash-flow opérationnel en forte augmentation (+69%) à 9,3 milliards de dollars, et ces investissements vont continuer. Pour Huawei, c'est une condition de sa "survie", a expliqué l'un des PDG tournants du groupe, Guo Ping. Un vocabulaire qui traduit bien les enjeux pour le groupe. "Nous doublons nos efforts en recherche fondamentale", a-t-il ajouté, à l'adresse des analystes qu'il invite à parier sur l'avenir.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS