Hyundai lance un pilote de robot taxi aux Etats-Unis avec Pony.ai et Via

Hyundai a annoncé lancer un pilote de robot taxi à la demande baptisé BotRide dans la ville d'Irvine (Californie, Etats-Unis). Le constructeur automobile s'est rapproché de Pony.ai pour la plate-forme de véhicule autonome et de Via pour l'application de véhicule à la demande.

Partager
Hyundai lance un pilote de robot taxi aux Etats-Unis avec Pony.ai et Via

Hyundai a présenté vendredi 25 octobre 2019 son service de robot taxi. Baptisé BotRide, ce service doit être lancé dans le cadre d'un pilote du 4 novembre au 31 janvier 2020 dans la ville d'Irvine (Californie, Etats-Unis) en partenariat avec les start-up Pony.ai et Via. Seules certaines personnes présélectionnées pourront bénéficier de ce service gratuit du lundi au vendredi de 8h à 20h et le samedi de 9h à 18h.

Des véhicules autonomes de niveau 4 SAE

BotRide comprend une flotte de SUV électriques Hyundai Kona autonomes de niveau 4 SAE. Le nombre de véhicules mis en circulation n'est pas précisé par les partenaires. Les SUV électriques sont équipés des capteurs de Pony.ai ainsi que de son logiciel permettant de déterminer précisément la position des véhicules l'entourant, gérer le trafic des piétons en milieu urbain, monitorer l'environnement du véhicule, prédire le comportement des autres usagers de la route et définir le comportement du véhicule autonome en conséquence, liste Hyundai dans un communiqué.

L'application BotRide, quant à elle, a été développée en partenariat avec Via qui propose aussi un algorithme de partage des courses. L'application est disponible sur iOS et Android. Le service de robot taxi est accessible dans une ère géographique donnée comprenant des quartiers résidentiels, des centres commerciaux, et des services institutionnels. Hyundai a déterminé 13 points de prise en charge et de dépose dans Irvine et les personnes utilisant BotRide doivent s'identifier à l'intérieur du véhicule à l'aide d'un QR code. L'objectif étant de favoriser les interactions homme machine dans l'optique du déploiement de véhicules autonomes sans opérateur de sécurité à bord.

Les nombreuses initiatives de Hyundai sur le véhicule autonome

Avec ce pilote, Hyundai explique vouloir étudier le comportement des consommateurs dans un environnement proposant un service de véhicule autonome à la demande. Le constructeur coréen souhaite "comprendre l'écosystème, analyser où se rendent les véhicules et optimiser l'expérience utilisateur", ajoute dans un communiqué Christopher Chang, head of business development, strategy and technology division, Hyundai Motor Company.

Depuis quelques temps, Hyundai accélère considérablement ses efforts de recherche dans le domaine de la mobilité et des véhicules autonomes. Le constructeur automobile, qui a annoncé investir 35 milliards de dollars sur cinq ans dans les véhicules autonomes, a aussi conclu un partenariat avec Aptiv afin de créer une joint-venture dans ce domaine. Hyundai et sa filiale Kia ont investi 300 millions de dollars dans l'entreprise indienne de voiture avec chauffeur Ola. Plus récemment, Hyundai a annoncé la création d'une nouvelle entité dédiée aux drones de livraison et aux taxis volants. Le Coréen a saisis les enjeux autour des nouvelles formes de mobilités et ne semble pas vouloir rester sur la touche.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS