Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Hyundai pourrait racheter les robots de Boston Dynamics à SoftBank

Vu ailleurs Hyundai serait actuellement en discussion avec SoftBank pour s'emparer de Boston Dynamics, rapporte Bloomberg. Le constructeur automobile semble s'être lancé dans une démarche de recherche autour de système véhiculés et robotisés. L'acquisition de Boston Dynamics pourrait intervenir dans ce cadre alors que l'entreprise américaine est connue pour les différents exploits réalisés par ses robots.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Hyundai pourrait racheter les robots de Boston Dynamics à SoftBank
Hyundai pourrait racheter les robots de Boston Dynamics à SoftBank © Boston Dynamics

Boston Dynamics pourrait à nouveau changer de propriétaire. SoftBank est en pourparlers pour vendre cette entité à Hyundai, rapporte Bloomberg mardi 10 novembre 2020. Le montant de cette transaction pourrait s'élever à 1 milliard de dollars mais les termes de l'accord sont encore en discussion et celui-ci pourrait ne pas aboutir.

 Hyundai et SoftBank ont refusé de commenter ces informations auprès de Bloomberg. Le constructeur automobile affirme simplement dans sa réponse "explorer continuellement des investissements variés et des opportunités de partenariat". Boston Dynamics, de son côté, a assuré que son travail continue d'éveiller la curiosité de partenaires "intéressés par l'exploration d'une relation commerciale plus approfondie avec notre société".

Boston Dynamics déjà passé par Google
Boston Dynamics est une entité née à partir du Massachusetts Institute of Technoloy (MIT) au début des années 1990. Fonctionnant de manière indépendante, la société s'est faite racheter par Google en 2013 qui a ensuite revendu cette filiale à SoftBank en 2017.

A ses débuts, Boston Dynamics fonctionnait plus comme un laboratoire de recherche qu'une entreprise commercialisant des produits. Elle a développé différents robots, plus ou moins difficile à prendre en main, et très coûteux. Boston Dynamics s'est fait connaître du grand public avec la diffusion de vidéos montrant les exploits de ses robots, des saltos et autres prouesse du bipède d'Atlas au robot quadrupède Spot qui ressemble à un chien.

Ce n'est qu'en 2019 que Boston Dynamics a commencé à commercialiser Spot. Toutefois, ce business model reste encore à prouver. Un seul robot, sans accessoire, est vendu au prix de base de 74 500 dollars. Destiné au monde professionnel, il doit néanmoins trouver des cas d'usages pertinents pour séduire les entreprises.

Les constructeurs regardent du côté de la robotique
Le constructeur automobile Hyundai utilise de son côté des systèmes robotisés dans ses usines. Mais il pourrait aussi étudier l'utilisation de robot dans le déploiement de services comme la livraison du dernier kilomètre, comme son concurrent Ford qui a testé le robot bipède de la start-up Agility Robotics, robot qui ressemble un peu à Atlas. S'emparer de Boston Dynamics permettrait à Hyundai d'avoir des équipes d'ingénieurs pointues dans ce domaine et des robots fonctionnels.

Ces derniers temps, le constructeur semble s'être engagé dans une démarche d'innovation. Hyundai a notamment dévoilé le concept-car Elevate en 2019, qui ressemble à un robot voiture. Plus récemment, l'entreprise a annoncé la création d'une nouvelle entité chargée du développement d'Ultimate Mobility Vehicules. Des véhicules d'un nouveau genre qui devront pouvoir se déplacer sur tous types de terrains à l'aide de roues mais aussi de mécanismes robotiques proches de pattes d'animaux. Une recherche qui pourrait aussi intéresser les ingénieurs de Boston Dynamics.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media