Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

IA, objets connectés... Arable lève 20 millions de dollars pour ses outils destinés à l'agriculture

Levée de fonds Arable, une start-up américaine qui développe des outils permettant aux agriculteurs de mieux suivre l'évolution de leur culture et d'optimiser l'irrigation des champs, lève 20 millions de dollars.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

IA, objets connectés... Arable lève 20 millions de dollars pour ses outils destinés à l'agriculture
IA, objets connectés... Arable lève 20 millions de dollars pour ses outils destinés à l'agriculture © Arable

Arable, start-up qui ambitionne de participer à la numérisation du secteur de l'agriculture en aidant les agriculteurs à optimiser leurs décisions et suivre leur production, annonce ce vendredi 30 octobre 2020 avoir levé 20 millions de dollars. Un tour de table en Série B mené par Prelude Ventures et auquel ont participé M2O, AVG’s Nassau Street Ventures et Tridon.

Des capteurs pour collecter des informations
"Nous sommes à un tournant crucial non seulement pour l'agriculture en tant qu'industrie, mais aussi pour l'ensemble du système alimentaire et la planète, déclare le CEO d'Arable, Jim Ethington, dans un communiqué. Le défi qui nous attend est de savoir comment augmenter simultanément la productivité, l'efficacité et la durabilité de l'agriculture". Face à ce constat, Arable a décidé de se tourner vers la collecte de données et leur analyse afin d'anticiper l'état et la pousse des plantes et aider à l'agriculteur à optimiser ses décisions.

La start-up fondée en 2014 a notamment développé un outil de gestion de l'irrigation qui synthétise des données sur le climat, le sol et les plantes. Des informations sont collectées à l'aide de capteurs thermiques et spectraux implantés dans les champs, et le niveau de pluviométrie est mesuré. Pour cela, la jeune pousse à une technique toute particulière : elle enregistre le son de la pluie afin de déduire précisément le niveau de précipitation. Au final, Arable collecte de nombreuses données concernant la nature du terrain (humidité, richesse, etc.), la météo ou encore le développement de la culture tout au long de la saison.

De l'intelligence artificielle pour traiter les données
En parallèle, la jeune pousse a mis au point un algorithme d'intelligence artificielle se basant sur l'apprentissage automatique (machine learning). Celui-ci combine l'ensemble des données qui sont projetées sous forme de tableaux récapitulatifs, accessibles via une interface web ou une application pour l'agriculteur.

Arable propose de déterminer à quel moment précisément la culture subira un stresse dû à un manque d'eau ou de nutriment permettant à l'agriculteur d'ajuster ses décisions. Ces informations permettent aussi de définir plus facilement des objectifs de productivité et de rendement, anticiper, voir empêcher, les cultures de tomber malade.
 



Dans le courant de l'année, Arable s'est considérablement développée au Brésil. Aujourd'hui, la start-up assure avoir déployé des milliers d'appareils sur des centaines de milliers d'hectares agricoles afin de fournir des renseignements sur plus de 37 cultures différentes réparties dans 39 pays. Arable évoque des partenariats avec des semenciers et fournisseurs de produits chimiques et biologiques comme Bayer et BASF, des entreprises de l'agroalimentaire comme Treasury Wine Estates et des start-up telles que Planet et Terramera.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media