Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

IA, nano, deep tech... Les priorités du Conseil de l'innovation

Le Conseil de l'innovation répartira une enveloppe de 250 millions d'euros tous les ans. Voici le détail des investissements d'après la séance d'inauguration du mercredi 18 juillet 2018.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

IA, nano, deep tech... Les priorités du Conseil de l'innovation
Mounir Mahjoubi était présent lors de l'inauguration du très attendu Conseil de l'innovation, pour supporter les axes d'action de l'Etat. © Pascal Guittet

Mercredi 18 juillet 2018, le Conseil de l’innovation était (enfin) inauguré. Emmanuel Macron avait promis la mise en place d’un fonds d’investissement de 10 milliards de dollars, entièrement consacrés à l’innovation et aux nouvelles technologies, et dont la répartition serait méticuleusement organisée. Essentiellement, ce sont les privatisations de Renault, Engie, Thales et EDF qui entraînent au total la cession d’actifs représentant 9 milliards d’euros, qui financeront les aides. Retour sur les investissements clé annoncés en présence de Bruno Le Maire et Mounir Mahjoubi, respectivement ministre de l’économie et sécrétaire d'Etat en charge du numérique.

 

150 millions d’euros pour mettre le cap sur l’IA
Les "grands défis technologiques" correspondent à l’ambition de s’approprier entièrement les nouvelles technologies, afin de les injecter facilement dans des secteurs qui en ont besoin. Cette année, les défis portent sur l’intelligence artificielle. Les investissements iront dans la recherche de l’amélioration des diagnostics médicaux grâce à l’IA, ainsi que dans l’établissement d’une certification des systèmes ayant recours à l’IA, et d’un contrôle de leur fiabilité.

 

70 millions d’euros dans la “deep tech”
Bpifrance sera le principal acteur de ce deuxième fonds, qui prévoit le versement d’aides individuelles. Les entreprises aux projets innovants seront mises à l’honneur avec cette nouvelle enveloppe. Des bourses pouvant aller jusqu’à 90 000 euros seront allouées, et au total, 40 millions d’euros pourront être prêtés aux entreprises innovantes.

 

La nanoélectronique écope de 25 millions d’euros
Le plan nano 2022, qui prévoit d’injecter 800 millions d’euros en cinq ans dans la filière française de nanoélectronique, débute en 2018 avec un budget de 25 millions d’euros.

 

L’Etat espère un rendement de 2,5% sur le moyen terme, ce qui représente 250 millions d’euros par an. Les 5 millions restants à répartir seront versés selon l’appréciation du Conseil. Une chose est sûre, le Conseil compte bien rester sur un objectif d’aides régulières, dans tous les secteurs qui en ont besoin, sans évincer aucun investissement.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale