Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

IBM à l’assaut des services de plate-forme cloud

Après le cloud d’infrastructure, IBM s’attaque au cloud de plate-forme en lançant son offre BlueMix à destination des développeurs informatiques. L’objectif de cet investissement de 1 milliard de dollars est de rattraper son retard sur Salesforce et Amazon Web Services, les deux leaders de ce segment de marché.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

IBM à l’assaut des services de plate-forme cloud
IBM à l’assaut des services de plate-forme cloud © Kansir - Flickr - C.C

Pas de pause de l’offensive d’IBM dans le cloud computing. A l’occasion de sa conférence Pulse, à Las Vegas, le géant informatique américain a lancé en version béta BlueMix, une nouvelle offre de services de plate-forme cloud (PAAS pour Plateform as a service). L’objectif est de séduire les 18 millions de développeurs informatiques dans le monde en leur proposant une série d’outils en ligne qui les aident à créer, tester, configurer et gérer leurs applications. Cette plate-forme représente un investissement de 1 milliard de dollars.

Jusqu’ici, IBM portait son effort sur les services d’infrastructure cloud (IAAS pour infrastructure as a service) dominés largement par Amazon Web Services. Pour rattraper son retard, Big Blue a racheté en juin 2013 pour 2 milliards de dollars Softlayer, un spécialiste américain de l’hébergement et des services d’infrastructure de cloud public. Récemment, il a également décidé de doubler les capacités de cette entreprise en investissant 1,2 milliard de dollars dans la construction de 15 nouveaux datacenters d’ici à 2015, dont un à Londres et un à Paris.

7 milliards de dollars dans le Cloud en 2015 ? 

Mais si IBM est numéro deux mondial dans le cloud public d’infrastructure, il est encore à la traine dans le cloud de plate-forme. Un segment dominé aujourd’hui par Salesforce et Amazon Web Services, suivis par Google et Microsoft. Big Blue ne dévoile pas ses ambitions. Mais une chose est sûre : il doit progresser rapidement sur ce segment s’il veut atteindre son objectif de 7 milliards de dollars de chiffre d’affaires dans le cloud computing à l’horizon 2015. Pour conforter sa position, il vient de racheter Cloudant, un fournisseur américain de services de base de données dans le cloud à destination des développeurs d'applications mobiles et Big Data. Le montant de la transaction n'est pas dévoilé.

En 2013, IBM a réalisé 4,4 milliards de dollars de chiffre d’affaires dans le cloud computing, soit à peu près le même résultat que les deux leaders du marché : Amazon Web Services et Salesforce. Mais ce chiffre ne se limite pas aux services comme pour ses deux concurrents. Il inclut la vente de matériel et logiciel pour la construction de cloud privés.

La plateforme BlueMix propose environ 200 logiciels et modèles d’appli d’IBM et de ses partenaires. Elle est disponible sur le cloud de Softlayer.

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale