Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

IBM acquiert Taos, une société californienne spécialiste des technologies de cloud public

Le géant de l’informatique a annoncé le 14 janvier s’offrir pour un montant confidentiel l’entreprise américaine Taos, affirmant une fois encore ses priorités sur le marché des logiciels et services de cloud hybride.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

IBM acquiert Taos, une société californienne spécialiste des technologies de cloud public
IBM acquiert Taos, une société californienne spécialiste des technologies de cloud public © Unsplash - Mikita Yo

IBM a annoncé jeudi 14 janvier avoir conclu un accord avec Taos en vue de l’acquisition de Taos, fournisseur de services cloud hybride. Les termes de l’accord et le montant restent confidentiels. La transaction doit être clôturée au premier trimestre 2021.

Cette opération doit permettre à IBM de muscler ses capacités de migration et de transformation dans son cloud, "un aspect important de sa stratégie de croissance de la plateforme de cloud hybride", explique le communiqué. "Taos apporte une expertise approfondie, des partenariats de cloud public et des solutions innovantes nécessaires pour stimuler la croissance et l'adoption de la plateforme de cloud hybride d'IBM à travers le continent américain", ajoute John Granger, vice-président Innovation des applications et exploitation cloud chez IBM Global Business Services.

300 certifications avec les principaux cloud publics
Basée à San Jose, Taos est une société de conseil et de services multi-cloud opérant aux Etats-Unis. Créée en 1999, elle travaille pour différents secteurs dont les services financiers, la santé, le retail, le transport ou encore l’éducation. Elle conseille les professionnels pour le choix de leurs fournisseurs en fonction de leurs besoins commerciaux et informatiques.

Son expertise en matière de technologies de cloud public et ses quelques 300 certifications avec les principaux cloud publics l’a transformé en partenaire d’Amazon Web Services, Google Cloud Platform et Microsoft Azure pour fournir des services de migration de centre de données, d'ingénierie de plate-forme et de gestion de cloud hybride. Une expertise en phase avec "l’approche ouverte et flexible d'IBM", se réjouissent les deux partenaires dans un communiqué.

Un marché à plus 200 milliards de dollars d'ici 2024
L’annonce intervient quelques semaines après le rapprochement du géant de l’informatique avec Nordcloud ainsi qu’avec 7Summits. La société ne fait pas un secret de ses priorités en matière de cloud computing et mène une réorganisation d’ampleur autour de la scission du groupe en deux entités sociétés distinctes, prévue pour fin 2021. D’un côté, les activités de cloud computing, la grande priorité de l'entreprise, et de l’autre sa division de gestion d'infrastructure IT, qui va devenir une nouvelle société cotée en bourse.

Selon Gartner, le marché des services professionnels cloud va dépasser les 200 milliards de dollars d'ici 2024. Un marché qui se consolide dans un contexte d’explosion de la demande liée au Covid-19, avec également le rachat par Deloitte Consulting de la société HashedIn Technologies Private Limited, spécialisée dans le développement de technologies cloud natives.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media