Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

IBM double son cloud public en France

En construisant un datacenter à Paris, Big Blue s’offre un second point de présence dans le cloud public en France, en plus de celui déjà installé à Montpellier.  Une expansion qui vise à rattraper son retard sur Amazon Web Services.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

IBM double son cloud public en France
IBM double son cloud public en France © D.R.

L’offensive d’IBM dans le cloud public se précise. La France en bénéficie en accueillant l’un de ses nouveaux datacenters à Paris. A ce stade, Christian Comtat, directeur du cloud computing, d’IBM France, ne dévoile pas les détails.

Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un investissement de 1,2 milliard de dollars d’IBM visant à doubler ses capacités de cloud public en construisant 15 nouveaux datacenters pour Softlayer, une société rachetée par Big Blue, l’été dernier, pour 2 milliards de dollars. Londres fait aussi partie des villes choisies pour abriter ces futurs centres de données.

Rattraper le retard sur Amazon

En 2012, IBM a ouvert en France son service de cloud public "IBM Smartcloud+" à partir de son datacenter à Montpellier. C’était une façon de riposter à la création, avec la participation de l’Etat, de Cloudwatt par Orange et Thales, et Numergy par SFR et Bull. Avec le datacenter parisien, qui sera ouvert au second trimestre 2014, l’objectif est différent : rattraper son retard sur Amazon Web Services, qui domine aujourd’hui le marché mais qui s’appuie sur un seul datacenter en Europe, en Irlande. Aujourd’hui, Softlayer dispose d’un seul datacenter en Europe : à Amsterdam, aux Pays-Bas.

Deux implatantions complémentaires

Les deux points de présences d’IBM dans le cloud public en France seront complémentaires. "Montpellier se consacre aux applications informatiques traditionnelles d’entreprises comme l’ERP ou le la gestion de la relation client, explique Christian Comtat. Paris sera dédié à des applications réclamant de l’agilité et une grande bande passante de réseaux, comme l’hébergement Web, le Big Data ou le marketing digital."

Cet investissement s’ajoute aux 300 millions d’euros déjà investis par IBM dans le cloud en France. Big Blue ambitionne de réaliser un chiffre d’affaires de 7 milliards de dollars au niveau mondial dans l’informatique en nuage, contre 4,4 milliards de dollars en 2013.

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale