Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

IBM et ARM s'allient dans l'internet des objets et le cloud

IBM et ARM font faire cause commune pour l'internet des objets. Les puces d'ARM seront désormais connectées au cloud d'IBM pour permettre une analyse en temps réel des données qu'elles produisent.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

IBM et ARM s'allient dans l'internet des objets et le cloud
IBM et ARM s'allient dans l'internet des objets et le cloud

IBM et ARM ont annoncé jeudi 3 septembre un partenariat pour mettre à profit leurs expertises respectives dans le cloud et l'internet des objets. La plateforme d'IBM dédiée à l'internet des objets, baptisée IBM IoT Foundation, s'intégrera désormais nativement avec mbed, celle d'ARM. Cela permettra aux appareils équipés de puces ARM compatibles mbed de bénéficier automatiquement des capacités d'analyse des données fournies par le cloud d'IBM. Les appareils ciblés sont les équipements industriels, les capteurs météorologiques et les "wearables" (technologies à porter sur soi).

 

ARM est une entreprise britannique qui conçoit les micro-architectures sur lesquelles sont notamment basées la quasi-intégralité des puces pour smartphones. Mais elle s'intéresse aussi aux systèmes embarqués, aux serveurs, et bien sûr aux objets connectés. Plus d'un milliard de ces puces (non destinées aux smartphones) sont produites par mois.

 

Organiser et analyser les données des objets connectés

Les fabricants d'objets connectés auront aussi le choix d'envoyer des notifications aux utilisateurs, par exemple si l'équipement est endommagé. IBM IoT Foundation inclut des outils d'analyse de données capables de gérer de larges quantités d'informations, des systèmes de sécurité pour protéger les informations émanant des objets connectés, et un accès à IBM Bluemix, qui gère les flux de données.

 

IBM a annoncé en parallèle le lancement du service cloud IoT for Electronics, qui se focalise sur les équipements industriels connectés. Il permettra aux fabricants de composants électroniques de collecter des données provenant de capteurs individuels, de les combiner avec d'autres sources d'informations, et d'analyser le tout en temps réel. IBM cite Ionics, Philips et Gibson comme exemples d'entreprises ayant déjà adopté ses solutions IoT.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale