IBM investit 3 milliards de dollars dans l’Internet des objets à sa sauce Watson

Pour développer son moteur d’intelligence artificielle Watson dans l’Internet des objets, IBM consent un investissement de 3 milliards de dollars, dont 200 millions dans son centre à Munich, en Allemagne. L’un des objectifs est de créer des labos de "co-innovation" dans ce domaine avec des clients.

Partager
IBM investit 3 milliards de dollars dans l’Internet des objets à sa sauce Watson
Watson, le moteur cognitif d'IBM, à l'assaut de l'Internet des objets

Après Hitachi ou SAP, c’est au tour d’IBM de s’engager dans la bataille de l’Internet des objets. A la clé, un investissement de 3 milliards de dollars dans ce domaine. L'objectif est de faire de Watson, le moteur d’intelligence artificielle de Big Blue, la pièce maitresse de ses solutions de collecte, d’interprétation et d’analyse des données générées par des capteurs et appareils interconnectés dans les bâtiments, voitures, trains, routes, machines et autres équipements d’infrastructure.

Axe stratégique pour IBM

Selon IBM, Watson incarne l’informatique cognitive de demain, une révolution par rapport à l’informatique actuelle basée sur la programmation. Fonctionnant par apprentissage, il peut analyser des gros volumes de données pour donner une réponse à une question posée en langage naturel. Le groupe américain en fait un axe stratégique de développement. Il décline cette technologie dans différents domaines d’application, dont la santé (Watson Health), l’aide à la décision (Watson Analytics) ou encore l’Internet des objets (Watson IoT).

Une partie de l’investissement, soit 200 millions de dollars, ira au centre de développement mondial Watson IoT situé à Munich, en Allemagne. Il servira notamment à créer plusieurs laboratoires de "co-innovation" avec des clients et des partenaires sur le campus du groupe dans la capitale bavaroise. Le développement visera en priorité l’industrie.

Plus de 6000 clients accompagnés

IBM affirme accompagner aujourd’hui plus de 6 000 clients dans leur marche vers l’Internet des objets. Parmi eux, figurent le constructeur automobile français PSA (voiture connectée) et l’ascensoriste finlandais Kone (connexion des ascenseurs et escalators).

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS