Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

IBM ouvre LotusLive aux services métiers d'autres éditeurs

Le groupe a intégré de nouveaux services en ligne à sa plate-forme de messagerie et de collaboration, en partenariat avec Skype, Salesforce.com, UPS et Silanis. Objectif : offrir aux entreprises une plate-forme complète de messagerie et de collaboration, ouverte à tous leurs partenaires externes.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

IBM ouvre LotusLive aux services métiers d'autres éditeurs
IBM ouvre LotusLive aux services métiers d'autres éditeurs

« Contrairement à d'autres acteurs du marché, ce que nous proposons en terme de cloud (informatique dans les nuages) ne se limite pas à un simple intranet », assure Philippe Mathieu, responsable des ventes Europe du Sud LotusLive chez IBM. « Nous sommes les seuls à offrir une vraie plate-forme de collaboration inter-entreprises sur le Web », affirme-t-il, alors que certains de ses concurrents, à commencer par Google et Microsoft, ont, eux aussi, récemment dévoilé des projets d'hébergement d'applications tierces, complémentaires de leurs services.

Le « différenciateur » d'IBM tient, d'après Philippe Mathieu, à « l'ouverture » de ses solutions de messagerie et de collaboration. Le client riche Lotus s'appuie sur l'environnement de programmation open source Eclipse, rappelle le responsable, en soulignant que cela facilite « son intégration à l'environnement de travail de l'utilisateur ». Des interfaces de programmation (API) sont d'ores et déjà proposées à certains partenaires pour faciliter l'ajout de services externes à LotusLive, le service en ligne de collaboration du groupe, avant l'arrivée prochaine « de nouvelles interfaces qui seront proposées à l'ensemble des acteurs du marché ».

Skype, Salesforce.com...

Les premiers résultats « témoignent de l'intérêt de ce type d'intégration », selon Philippe Mathieu. Big Blue – qui propose un nouveau pack intégrant la messagerie LotusLive Notes et la plate-forme de collaboration et de réseaux sociaux Lotus Connections pour environ 6,5 euros par utilisateur et par mois – a annoncé hier l'intégration à sa plate-forme de quatre services métiers édités par Skype (voix sur IP), Salesforce.com (relation client), Silanis (signature électronique) et UPS (suivi de livraisons). Les rapprochements avec LotusLive suivent deux modèles principaux : 1. L'application (Skype, notamment) est intégrée à LotusLive pour faciliter l'appel d'un correspondant en un clic sur son nom ; 2. La solution (Salesforce.com, par exemple) intègre en retour LotusLive sur sa propre plate-forme. Mais dans les deux cas, l'entreprise doit souscrire des abonnements à chaque service.

Du SaaS au PaaS

L'intérêt pour les professionnels ? Ils « n'ont plus envie de souscrire à des services en ligne indépendants », considère Philippe Mathieu, mais « préfèrent les plate-formes intégrées (Platform-as-a-Service), qu'ils peuvent plus facilement rapprocher de leurs systèmes d'information ». Et ce, afin de proposer à leurs collaborateurs, entre autres, de nouvelles solutions d'authentification unique pour tous les services (SSO, pour « Single Sign-On »)...

Les détracteurs objecteront que de tels rapprochements sont depuis longtemps possibles avec les logiciels à installer sur site. « L'intérêt du cloud, c'est qu'il permet d'accélérer ce type d'intégrations au travers de nouvelles plates-formes Web, comme LotusLive, et de partager en toute simplicité les services dans l'entreprise étendue », rétorque Philippe Mathieu. Signe qu'il y a un intérêt : fin décembre, 18 millions d'utilisateurs avaient déjà souscrit un abonnement payant à la nouvelle offre de services en ligne d'IBM, conclut-il. Et plusieurs dizaines de nouvelles entreprises européennes - – des TPE et des grands comptes – y auraient adhéré au premier trimestre.

Christophe Dutheil

A lire aussi :
SaaS : IBM ajoute la messagerie à son offre hébergée

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale