Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Icade s'allie à la start-up toulousaine Boks pour équiper ses résidences de consignes connectées

Le groupe immobilier Icade a décidé d'équiper ses nouvelles résidences de consignes connectées et sécurisées. Un coup d'accélérateur pour la start-up toulousaine Boks.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Icade s'allie à la start-up toulousaine Boks pour équiper ses résidences de consignes connectées
Un hall d’immeuble équipé d’un bloc de consignes Boks dans le 18ème arrondissement de Paris pour le compte d’AXA IM. © Boks

L'opérateur immobilier Icade (filiale de la Caisse des dépôts et consignations) a retenu la solution dévoloppée par la start-up toulousaine Boks pour équiper ses nouvelles résidences immobilières d'un service de livraison de colis innovant, via des consignes connectées et sécurisées.

"Ce sont entre 200 et 300 halls d'immeubles par an, un peu partout dans les grandes villes françaises, que nous allons pouvoir équiper au cours des trois prochaines années", se félicite Adrien Oksman, co-fondateur de la start-up. Une vitrine commerciale pour la solution Boks qui viendra ainsi enrichir l'offre de services mise en place par Icade dans le cadre de ses programmes immobiliers nouvelle génération, baptisée "Hall by ICADE".

De nombreux sites pilotes et des premiers contrats avec Nexity et Axa IM
Créée à Toulouse en 2017 par Adrien Oksman et Olivier de Rodellec, Boks propose un nouveau concept global de consignes collectives, connectées et sécurisées. Installées dans les parties communes des immeubles et protégées par un code à usage unique, ces consignes partagées permettent aux résidents d’accéder à leurs colis 7j/7 et 24h/24 via une application dédiée. "L’utilisateur génère un code à usage unique à destination du livreur et récupère son colis grâce à un accès en Bluetooth", explique Adrien Oksman.

Plusieurs grands acteurs de l’immobilier (Vinci Facilities, CDC Habitat, Constructa ou Eiffage) ont déjà été séduits et testent ces nouvelles consignes domestiques en sites pilotes, principalement en région parisienne. La filiale foncière du groupe Axa, Axa IM, qui détient près d'une centaine d'immeubles en France, vient ainsi d'équiper un premier site pilote dans le 18ème arrondissement de Paris avant un déploiement à grande échelle.

De son côté, Nexity a décidé pendant le confinement d'équiper certaines de ses résidences étudiantes Studéa. "Nos consignes connectées s'avèrent particulièrement adaptées au développement de l'e-commerce et à la mise en place de mesures barrières dans le cadre de la crise sanitaire lié au Civid-19 pour des livraisons de colis à domicile sans contact", souligne Adrien Oksman.

Une nouvelle offre pour l'habitat individuel
Depuis peu, Boks décline sa solution à l'habitat individuel avec un nouveau format réduit de consigne. Le produit, baptisé Boks One, équipée d'une fente, fait aussi office de boîte aux lettres. La commercialisation, actuellement exclusivement en ligne, démarre en France et dans quelques pays limitrophes en zone francophone (en Belgique, en Suisse et au Luxembourg).

La levée de fonds de 1,2 million d'euros, que la start-up a réussi à boucler le 31 mars dernier, en pleine période de confinement, permet d'accompagner cette diversification et le déploiement à grande échelle de ses solutions collectives. L'effectif a été renforcé. L'entreprise emploie dorénavant 15 personnes réparties entre le siège de Toulouse, où est basée l'équipe technique et une antenne commerciale à Paris. La start-up totalise à ce jour près de 200 consignes installées, pour environ 2 500 logements équipés. L'objectif est maintenant de franchir le cap des 10 000 unités installées (collectives ou individuelles) d'ici fin 2022.

Une nouvelle levée de fonds prévue en 2021
Une nouvelle levée de fonds est programmée dès le début de l'année prochaine pour accompagner l'accélération commerciale, réduire les coûts d'industrialisation des consignes et développer de nouvelles fonctionnalités, dont une offre adaptée pour le retour éventuel de colis. Dès 2021, l'ambition est aussi d'engager la prospection commerciale à la fois sur l'Espagne, l'Allemagne et la Grande-Bretagne.

Boks prévoit pour 2020 un chiffre d'affaires de l'ordre de 500 000 euros, contre 150 000 euros réalisés en 2019 et table sur 5 millions d'euros d'ici 2 à 3 ans avec un effectif porté à plus d'une trentaine de salariés.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media