Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

"Ici, chacun choisit ce sur quoi il veut travailler ou devenir expert", raconte Antonin Lapiche d'Orange Silicon Valley

Antonin Lapiche, 25 ans, est technology and business trends analyst pour Orange Silicon Valley. Il y mène une veille sur les innovations qui pourraient servir au groupe. Presque un métier de rêve.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ici, chacun choisit ce sur quoi il veut travailler ou devenir expert, raconte Antonin Lapiche d'Orange Silicon Valley
"Ici, chacun choisit ce sur quoi il veut travailler ou devenir expert", raconte Antonin Lapiche d'Orange Silicon Valley

Travailler dans la Silicon Valley. Antonin Lapiche en rêvait depuis qu’il a commencé son double master of science en technologies de l’information et de la communication à l’Efrei (Villejuif) et en management à Audencia Nantes. Il a d’ailleurs passé son année de césure chez Winnovation, la petite équipe de Bouygues Telecom dans la région, à San Jose. De quoi attraper, en plus du virus californien, celui des télécoms. "On aide les gens dans leur vie digitale. On peut travailler aussi bien sur la santé que l’infrastructure", explique-t-il.

 

Depuis près de deux ans, ce jeune diplômé est technology and business analyst chez Orange Silicon Valley, à San Francisco. L’opérateur français y incube des start-up pour développer des collaborations et inspirer de nouveaux services destinés au groupe ou à d’autres entreprises, comme Total ou la Fnac. Antonin Lapiche a pour mission de travailler sur très haut débit et en particulier, la fibre optique.

 

Orange lui a rapidement donné la latitude et les moyens nécessaires pour réaliser son idée : créer de toutes pièces l’Orange Giga Studio, un labo qui met à la disposition des start-up une ligne à 1 Gbps, des casques de réalité virtuelle… afin de leur permettre de tester leurs applications très haut débit. Il a développé le site web associé et s’est chargé de la promotion. "Ici, chacun choisit ce sur quoi il veut travailler ou ce dont il veut devenir expert", lance-t-il. Son métier d’analyste consiste à faire de la veille, détecter des innovations, les pousser, préselectionner et analyser des technologies qu’Orange pourrait utiliser. "Beaucoup de start-up s’intéressent à nous. Et même des entreprises comme Comcast ou Google Fiber nous ouvrent leurs portes."

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.