Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

IDvroom lance 15 nouvelles lignes de covoiturage courte distance

La filiale de la SNCF IDvroom dédiée au covoiturage accélère le déploiement de lignes dans les régions de Rennes, Lille, Lyon et Paris.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

IDvroom lance 15 nouvelles lignes de covoiturage courte distance
IDvroom lance 15 nouvelles lignes de covoiturage courte distance © IDVroom

Blablalines s'étend en Ile-de-France ? Qu'à cela ne tienne, IDVroom (filiale de la SNCF) va encore plus loin et ouvre quinze lignes de covoiturage dynamique domicile / travail d'un coup ! Elle avait déjà testé deux liaisons ces derniers mois avec son application dédiée "Pop & Vroom" : Bourgoin-Jallieu / Lyon en novembre 2016 et Dunkerque / Lille en mai 2017. "Le succès a été au rendez-vous avec plusieurs milliers de trajets", se félicite Frédérique Ville, directrice générale d'IDVroom. "Nous voulons poursuivre sur cette lancée, en nous appuyant sur des partenaires locaux qui connaissent les flux de mobilité et les besoins des usagers".

 

Le covoiturage intégré aux espaces urbains

IDVroom travaille en effet avec les sociétés d'autoroute APPR et Sanef pour définir des "points d'arrêt" utilisés par les utilisateurs des lignes de covoiturage. "C'est un enjeu important car avec l'augmentation des volumes (l'usage double d'année en année) il faut bien penser l'intégration du covoiturage aux espaces urbains", insiste Frédérique Ville. C'est la raison pour laquelle IDVroom a défini des "arrêts" fixes, un peu comme ceux des lignes de bus, pour éviter la pégaille en bord de routes. Ces arrêts sont souvent placés à proximité des autres réseaux de transports, bus, tramways, gares.


Pour ces nouvelles lignes, IDVroom a choisi des axes où circulent "entre 30 000 et 90 000 véhicules par jour", explique Frédérique Ville. L'idée est d'atteindre rapidement une masse critique (une centaine de trajets par jour) pour couvrir les besoins des conducteurs et passagers avec la flexibilité attendue. "Les conducteurs signalent leur trajet au moment où ils partent et les passagers s'inscrivent en temps réel : les contraintes sont levées côté conducteur comme côté passager", rappelle Frédérique Ville. "Nous proposons en plus notre garantie retour par TER sur 12 des 17 lignes".

 

300 000 inscrits en France

IDvroom ne prélève pas de commission sur les trajets opérés via son application "Pop & Vroom" (le paiement s'effectue en espèces entre usagers). Une façon d'évangéliser conducteurs et passagers et de faire grandir la communauté. Toutes formes de covoiturage confondu, IDvroom revendique 300 000 inscrits en France. "C'est un socle sur lequel nous voulons nous appuyer pour accélérer notre croissance. Les annoncew de Valérie Pécresse sur le covoiturage en Ile-de-France et le lancement des Assises de la mobilté vont contribuer à mettre en lumière le covoiturage quotidien. L'ensemble des acteurs du marché vont en profiter", prédit-elle. Pour IDvroom, il faut travailler sur des incitations multiples (parkings, voies réservées) pour accélérer le mouvement.

 

Les nouvelles déssertes Pop & Vroom
Dunkerque-Lille, Arras-Lille, Maubeuge-Lille
Nantes-Rennes, Saint-Malo-Rennes, Laval-Rennes, Retiers-Rennes
Beauvais-Roissy, Compiègne-Roissy, Soissons-Roissy
Grenoble-Lyon, Chambéry-Lyon, Château Gaillard-Lyon
Valence-Grenoble, Monestier-de-Clermont – Grenoble
Chambéry-Grenoble, Chambéry-Annecy.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media