Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[IFA 2018] Après le smartphone, Huawei mise sur la smart home, avec son enceinte AI Cube

Vidéo Huawei profite de l’IFA 2018 pour lancer AI Cube, sa nouvelle enceinte connectée équipée d’Amazon Alexa et d’un routeur 4G. Après le smartphone, place à la smart home pour la marque chinoise.

mis à jour le 06 septembre 2018 à 15H40
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Après le smartphone, Huawei mise sur la smart home, avec son enceinte AI Cube...
A l'IFA 2018, Huawei a lancé AI Cube, sa nouvelle enceinte connectée intelligente équipée d’Amazon Alexa et d’un routeur 4G © SMG

Pas de doute ! Cette édition 2018 de l’IFA sera marquée par le déploiement de multiples enceintes intelligentes. Mais Huawei n’est sans doute pas la marque sur laquelle on aurait parié dans ce domaine. Et pourtant, le constructeur chinois a annoncé ce vendredi 31 août 2018 le lancement de Huawei AI Cube, une enceinte connectée à assistance vocale. Une première pour la marque chinoise. Si elle possédait déjà une enceinte Bluetooth, Huawei n'avait pas encore mis le pied dans les "enceintes IA".

 

Huawei AI Cube, une "enceinte-hub" pour la maison

Au-delà de la commande vocale, l’enceinte Huawei AI Cube est équipée d’un routeur 4G. Et c’est d'ailleurs sur cet aspect connectivité - sur laquelle la marque s'est construite, bien avant son incursion dans les smartphones - que la marque compte se démarquer. "Si on n’avait juste l’enceinte IA, on ne pourrait pas concurrencer les autres marques, nous indique Walter Ji, Président de Huawei pour l’Europe de l’Ouest, Consumer Business Group (CBG), à l'issue de la conférence. Nous comptons sur la connectivité pour offrir un produit plus simple à contrôler et pour tous les usages".


Côté installation, il suffit d’insérer une carte SIM 4G pour se connecter à l’Internet haut débit sur une LTE de catégorie 6. Le routeur dual-bande est capable de fonctionner sur les canaux de 2,4 GHz et 5 GHz et de transmettre les données sur le LAN jusqu’à 1 200 Mbps. L’enceinte dispose également d’une connexion Wifi standard. Objectif de la marque : faire de AI Cube, le hub de connectivité de la maison.


Amazon Alexa au coeur d’AI Cube

Quant à la commande vocale, Huawei a choisi d’équiper AI Cube d’Amazon Alexa, plutôt que son propre assistant, HiAssistant. Le partenariat avec Amazon a d'ailleurs été initié avec le lancement du Mate 9 fin 2016. Si la marque n’exclut pas d’intégrer d’autres assistants vocaux, rien n’est prévu à ce stade : "On n’a pas encore planifié d’intégrer Google Assistant. On a déjà des bonnes relations avec Google pour le smartphone. On améliore l’écosystème pour tous les contenus. Mais les produits d’Alexa sont bons", commente Walter Ji.

Contrôle de la musique, du téléviseur, des lumières… L’enceinte AI Cube peut se connecter à tous les appareils connectés de la maison (32 objets en wifi), et permet l’accès aux 50 000 skills proposés par Alexa. L’enceinte est également dotée de quatre micros 15 W et d’une cavité sonore de 400 ml. Contrairement à d’autres enceintes, il n’est en revanche pas possible d’appairer plusieurs AI Cube pour du multi-rooming mais, là encore, Huawei n’exclut rien. A noter également que l'enceinte n'est pas autonome : l'AI Cube nécessite un branchement sur le secteur.
 

Présentation de l'AI Cube en vidéo


Elargir l’écosystème IA au sein de la maison

L’enceinte Huawei AI Cube sera disponible pour Noël en Europe, certainement courant novembre, mais aucun tarif n’a encore été communiqué. "Avec l’introduction du Huawei AI Cube, Huawei élargit son écosystème et renforce sa gamme de produits dotés d’IA", a expliqué Richard Yu, président directeur général de Huawei CBG, lors de sa keynote. "L'objectif est de tirer parti de l'IA, pas seulement pour les smartphones mais aussi pour les usages de la maison", ajoute Walter Ji. Et à la question de la concurrence sur ce secteur des enceintes connectées, Kévin Leo, en charge des produits smart home, répond : "On ne pense pas que ce sont de concurrents mais des acteurs de l’industrie. Je pense qu’avec ses propres capacités pour l’IA et l’audio, ses propres algorithmes et la connectivité, Huawei peut faire la différence".


Avec cette enceinte, Huawei compte désormais ainsi se démarquer sur le secteur de la smart home et plus largement sur le secteur de l’IoT grand public. La marque a d’ailleurs également annoncé à l’IFA de Berlin le lancement de Huawei Locator, un tracker GPS d’objets et de personnes, waterproof et équipé d'un bouton SOS. Pas question en revanche, de se lancer dans l'électroménager. "Huawei a démarré dans les réseaux de télécommunication. C'est un gros secteur et nous investissons beaucoup. (...) En matière d'IoT, tout peut se connecter. On peut intégrer des modules ou des chipset dans les produits électroménager, des climatiseurs... mais nous ne produirons pas d'appareils électroménager, définitivement pas", assure Walter Ji.
 

A la recherche d'un emplacement pour un magasin dans Paris

Concernant le réseau de magasins physiques, Walter Ji indique que l'approche de Huawei est différente de celle d'Apple et de Samsung. L'objectif est avant tout d'accroitre l'influence de la marque, l'expérience client et l'engagement, notamment via les communautés locales. "On planifie l'ouverture de davantage de boutiques dans différents pays mais dans une certaine limite. Ce n'est pas facile de trouver le bon emplacement. On recherche les meilleurs dans différents pays. En Italie, on recherche un nouvel emplacement à Rome, en Espagne, à Barcelone et Madrid, au Royaume-Uni. A Paris, on recherche aussi le bon site, mais nous n'avons pas encore trouvé", indique-t-il.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale