Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[IFA 2019] TomTom crée son propre véhicule autonome pour mieux tester ses services de cartographie

TomTom a profité de l’IFA 2019, qui se tient actuellement à Berlin, pour présenter son propre véhicule autonome. Après deux ans de recherche, la société néerlandaise veut pouvoir tester plus concrètement ses services de cartographie HD pour mieux convaincre les constructeurs de recourir à elle.
mis à jour le 10 septembre 2019 à 10H10
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

TomTom crée son propre véhicule autonome pour mieux tester ses services de cartographie
[IFA 2019] TomTom crée son propre véhicule autonome pour mieux tester ses services de cartographie © TomTom

C’est au tour de TomTom, spécialiste des systèmes cartographiques et de navigation, de parier sur les véhicules autonomes. La société néerlandaise a annoncé le 5 septembre, à l’occasion de l’IFA, qui se tient actuellement à Berlin, avoir mis au point sa propre plate-forme de test sous la forme d'une voiture prototype. Objectif : tester et améliorer les technologies qu'elle propose pour la conduite autonome, à savoir TomTom HD Map, mais aussi TomTom Roadagrams et TomTom AutoStream, ses service de mise à jour en temps réel.

 

"Nous pouvons tester en permanence notre technologie de cartographie sur les routes, obtenir des informations et des données de haute qualité sur son fonctionnement dans une multitude de circonstances et, dès maintenant, intégrer ces données dans notre processus de création de carte piloté par l’intelligence artificielle", précise Willem Strijbosch, en charge du projet. La durée des tests, leur localisation ainsi que la feuille de route n’ont néanmoins pas été précisés.

 

Le software, atout de TomTom

Equipé de huit Lidars, six radars et de caméras stéréoscopiques – fruits d’un partenariat avec l'entreprise japonaise Denso – en plus d'un GPS, le véhicule est doté d’une vision à 360°. Rien de très original pour le moment. C'est sur la partie logicielle que TomTom pense pouvoir offrir une vraie valeur ajoutée.

 

Chaque jour, ses applications collectent 61 milliards de données de trajet. TomTom souhaite en effet, grâce à des données routières pointues (voies, signalisation...), collectées depuis des années et mises à jour en continu, améliorer la précision de la technologie de conduite autonome. Son but est de séduire les constructeurs automobiles pour devenir la référence de l'industrie automobile en matière de cartographie HD. Ses concurrents, comme Here ou Carmera, ont évidemment les mêmes ambitions. Pour le moment, ces données "permettent déjà une autonomie partielle à plus d'un million de voitures", avance TomTom, sans plus précision.

 

Un partenariat avec Microsoft sur le cloud

La société basée à Amsterdam a également profité de la grande messe high-tech européenne pour annoncer un partenariat avec Microsoft. Les données de navigation ainsi que celles relatives à des anomalies seront hébergées sur Microsoft Azure et transmises aux constructeurs pour personnaliser davantage les services aux utilisateurs. Cela permettra par exemple de "prédire l'autonomie d'un véhicule électrique en fonction du comportement de conduite et de l'itinéraire prévu, ou déterminer, en fonction du comportement de la navigation, quel type de connectivité conviendrait le mieux à un conducteur", précise la société.

 

Ce partenariat intègre également les données relatives à la conduite autonome. Des données précieuses alors que le secteur est en proie à de nombreuses remis en question face, notamment, à l'imprécision des capteurs, comme le révèlent les derniers déboires de Waymo.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale