Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ikea France va investir 250 millions d'euros pour enfin booster sa stratégie omnicanale

En retard sur l’e-commerce, Ikea France annonce une nouvelle enveloppe de 250 millions d’euros consacrée au digital. L’enseigne spécialisée, qui accuse une baisse de chiffre d’affaires de 7%, semble avoir retenu quelques leçons du confinement et de la nécessité de miser sur les nouveaux modes de consommation.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ikea France va investir 250 millions d'euros pour enfin booster sa stratégie omnicanale
Ikea France va investir 250 millions d'euros pour enfin booster sa stratégie omnicanale © Inter IKEA Systems B.V. 2019_Julien HAY

Ikea France veut accélérer "la transformation de son modèle". La branche française du géant suédois a annoncé jeudi 15 octobre un investissement  de 250 millions d’euros pour les deux années à venir.

Si Ikea explique croire "plus que jamais […] à la force de l’omnicanal", il faut tout de même rappeler que le spécialiste du meuble en kit a longtemps négligé la force de frappe de l’e-commerce. La crise du Covid-19, notamment la fermeture des magasins non essentiels entre mars et juin mais aussi la baisse des clients en magasin, ne sont sans doute pas étrangers à cette accélération.

Click and collect et paiement rapide mis en place en urgence
Ainsi, les 4 semaines de fermeture du site internet et les 10 semaines de fermeture des magasins coûtent à l’enseigne une baisse de chiffre d’affaires de 7% sur l’année fiscale FY20 (1er septembre 2019 – 31 août 2020), à 2,79 milliards d’euros. Les ventes e-commerce représentent désormais 15,4% du chiffre d’affaires, portée par une augmentation de 44% des ventes en lignes à 414 millions d’euros, services exclus).

Ce chiffre, "qui a quadruplé en 3 ans", selon l’enseigne spécialisée, est porté par l’augmentation des livraisons de colis (+44%) et du click and collect (+66%), un service mis en place, lors du confinement, sur le parking des magasins en France, Suisse ou encore Belgique 

Concrètement, cette nouvelle enveloppe sera consacrée au lancement ou renforcement de différents services. Après un test à Lille, le service de paiement Shop and Go (qui permet à un client de scanner lui-même ses articles via un QR code) va être déployé d’ici la fin d’année 2020 dans tous ses magasins français. Un système de géolocalisation des produits, qui vise à faciliter le repérage en magasin grâce à la réalité augmentée, est aussi en cours d’élaboration. A noter que des outils AR ont été testés et présentés depuis des années, comme lors du MWC 2018, sans que ces expérimentations ne se concrétisent par des services pour les clients.

L’enseigne continue par ailleurs à développer son service de planification à distance pour la cuisine et le rangement, et de coaching en décoration par visioconférence, créé en avril dernier (3725 rendez-vous honorés depuis la création des services en avril 2020). Elle précise aussi avoir amélioré l’interface de "Seconde vie", son service de reprise de meubles d’occasion.

La réalité augmentée, pari de la maison-mère
Le secteur de la maison (bricolage, décoration, meubles, tendance du DIY...) a été l’un des grands gagnants du confinement et plus généralement de la crise liée au Covid-19. Ikea a bien l’intention d’en profiter, elle qui n’a lancé une fonctionnalité d’achat sur son application française qu’en mai 2019.

Au niveau mondial, la maison-mère, Ingka Group, cherche aussi à pallier ses lacunes en matière d'innovations. Elle a annoncé en avril dernier le rachat de Geomagical Labs, start-up américaine spécialisée dans la capture d'environnements en 3D et leur modification en réalité augmentée.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media