Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ikea fusionne ses applications mobiles et se lance dans le m-commerce

Vu ailleurs Encore timide sur le digital, le géant suédois du meuble en kit a annoncé la fusion de ses deux applications, Ikea Store et Ikea Place, et va (enfin) permettre à ses clients d’effectuer des commandes en ligne via leur smartphone. Une vraie révolution pour l'enseigne, un peu moins pour le secteur.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ikea fusionne ses applications mobiles et se lance dans le m-commerce
Ikea fusionne ses applications mobiles et se lance dans le m-commerce © Application Ikea

Ikea est en pleine mutation omnicanale. Le géant suédois du meuble, qui innove sur le terrain physique au travers de magasins plus compacts et digitalisés, est en train de revoir sa stratégie, notamment sur mobile. L’agence Reuters rapporte que le spécialiste du mobilier en kit planche sur une application unique, résultant de la fusion de ces deux app existantes, Ikea Store et Ikea Place. La nouvelle application englobera donc les fonctionnalités principales déjà accessibles, à savoir l’accès au catalogue et le fait de visionner les références en réalité augmentée - un dispositif lancé en 2017 sur 2 000 produits - avec cette fois la possibilité pour le client de commander en ligne.

 

disponible sur les principaux marchés

Selon Barbara Martin Coppola, chief data officer (CDO), la gamme complète sera désormais disponible en réalité augmentée, qui permettra entre autres de varier les couleurs et textures. "L’application mobile permettra de voir si tel ou tel produit correspond à l’aménagement intérieur du client. Notre communauté de clients aura la possibilité d’intégrer les dimensions d’une pièce pour s’assurer que la référence correspond aux mesures", précise-t-elle. La nouvelle app Ikea sera d’abord disponible en France et aux Pays-Bas, puis accessible en Allemagne, aux Etats-Unis et en Chine d'ici à la fin de l'année.

 

Les concurrents d'Ikea, directs ou indirects, sont assez nombreux à avoir miser sur une fonctionnalité de réalité augmentée. Aux Etats-Unis, Target propose, depuis 2017 également, de modéliser un meuble ou un objet de décoration dans un intérieur, puis de l'ajouter dans un panier et de le commander. L’application mobile "Maisons du monde 3D at home", lancée en 2018, permet de tester en réalité augmentée les meubles de l’enseigne dans son intérieur. Cdiscount - qui a lui aussi intégré dès 2017 une fonctionnalité similaire permettant de voir en situation des appareils électroménagers - propose (aussi sur desktop), depuis février, un showroom virtuel 3D qui modélise son offre maison en situation réelle dans un intérieur standard. 

 

Cette application m-commerce est une révolution. Très en retard sur le digital, l'enseigne s'est lancée tardivement dans l'e-commerce, ne couvrant qu'alors une partie des pays où elle était présente physiquement. A titre d'exemple, nos voisins belges et luxembourgeois peuvent commander en ligne depuis... cette année.  

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media