Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ikea prépare un bouton connecté pour déclencher des "scénarios" dans la smart home

Vu ailleurs L’écosystème pour la maison connectée d’Ikea devrait s’enrichir avec la mise en vente prochaine d’un bouton à même de déclencher divers scénarii domotiques en fonction de l’heure ou de la pièce. Face à la concurrence des assistants vocaux, le géant suédois de l’ameublement n’a pas encore communiqué son prix et sa date de commercialisation.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ikea prépare un bouton connecté pour déclencher des scénarios dans la smart home
Ikea prépare un bouton connecté pour déclencher des "scénarios" dans la smart home © Ikea

Nom de code : "Trådfri Short Button". Ikea travaille sur un bouton connecté pour régler manuellement ses "scénarii" en matière de domotique. Ce dernier pourrait, par exemple, permettre d’éteindre toutes les lumières lorsque l’utilisateur quitte son domicile. Un programme de début de soirée, lui, pourrait potentiellement baisser les stores Fyrtur ou monter le volume des haut-parleurs Symfonisk.

 

DéMOCRATISER LA DOMOTIQUE

Selon nos confrères de TeknikVekan, qui l’ont repéré parmi la foule de brevets soumis à la Commission fédérale des communications des Etats-Unis (FCC) pour approbation, le bouton serait spécifiquement taillé pour les produits du géant suédois de l’ameublement et afficherait deux ans d’autonomie. La date de commercialisation et le prix de vente restent pour l’instant inconnus. Fidèle à sa réputation de marque accessible, Ikea ne devrait cependant pas franchir un certain tarif-plancher. Dans la continuité de sa stratégie historique, l’entreprise entend démocratiser la domotique alors que la plupart des solutions actuelles restent globalement peu utilisées par le grand public – dans les faits, celle-ci est toujours une affaire de connaisseurs.

 

Son objectif, à terme : que le client s’équipe de plusieurs de ces boutons pour répondre à des scénarii divers dans toutes les pièces de la maison. Pour pouvoir les distinguer les uns des autres, Ikea a pensé une encoche permettant de glisser des pictogrammes correspondant à chaque situation. De quoi stimuler, par la même occasion, la vente dans ses magasins de matériel connecté compatible. A noter que le client devra obligatoirement se munir d’une passerelle Trådfri, vendue à 32,99 euros, pour faire fonctionner le dispositif. Ce dernier sera relié à l’application Ikea Home, qui centralisera les scénarii.

 

Reste que le bouton du géant suédois du meuble en kit sera confronté aux assistants vocaux Siri, Alexa et Google Assistant… qui restent, pour l’instant, la solution domotique privilégiée par les utilisateurs. Pour autant, l’entreprise pourrait avoir une carte à jouer. A l’heure où les pratiques des GAFAM en matière d’écoutes inquiètent les consommateurs, le bouton d’Ikea paraît en comparaison bien inoffensif. Mi-août, la marque a créé une entité dédiée à la maison connectée. Ces derniers mois, elle a aussi annoncé une série de partenariats, tantôt autour des meubles robotisés, avec la start-up américaine Ori, tantôt des systèmes son avec l’une des têtes du gondole de ce marché, Sonos.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media