Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Il n'y a désormais plus besoin de compte Facebook pour utiliser le Meta Quest 2

Il aura fallu un an à Meta pour reconnaître son erreur, puis encore près d'un an pour y remédier, mais c'est enfin fait : plus besoin de compte Facebook pour utiliser ses casques de réalité virtuelle. L'entreprise se dote enfin d'un véritable système de compte global, auquel chacun de ses services ensuite pourra être rattaché ou pas par les utilisateurs. Une mise à jour qui intervient en amont du lancement de son prochain casque, qui se destinera en grande partie aux professionnels.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Il n'y a désormais plus besoin de compte Facebook pour utiliser le Meta Quest 2
Il n'y a désormais plus besoin de compte Facebook pour utiliser le Meta Quest 2 © Facebook

Cela aura pris 10 mois, mais il n'est désormais plus nécessaire d'avoir de compte Facebook pour utiliser un casque Meta Quest 2. Meta a publié la mise à jour le 23 août 2022 au soir, faisant suite à une annonce d'octobre dernier. Evidemment, le casque ne sera pas utilisable sans aucun compte pour autant : les utilisateurs existants devront utiliser un "Meta account" à la place.

L'entreprise adopte ce faisant une politique similaire à ses compétiteurs comme Google, Apple, Microsoft ou même Amazon. L'utilisation de comptes Facebook en lieu et place de comptes "génériques" pouvant être potentiellement rattachés à tous les produits de l'entreprise (ce qui sera le cas à terme) avait été immédiatement critiquée par l'ensemble de l'écosystème et des observateurs du secteur lors de son annonce en août 2020.
 

Revirement stratégique

Cette stratégie peu avisée aura donc durée deux ans. A l'origine, les produits de réalité virtuelle de Meta nécessitaient un compte Oculus, du nom de la marque qu'elle utilisait alors. Celle-ci a été abandonnée l'année dernière en faveur de Meta, qui est devenu l'identité globale de la société, la détachant un peu du réseau social qui fut son premier produit (et dont la popularité est aujourd'hui en déclin).

Les utilisateurs auront néanmoins toujours le choix de rattacher leurs comptes Facebook et Instagram au compte Meta. Et ils devront se créer un profil Meta Horizon, qui remplace l'ancien profil Oculus tout en intégrant une dimension sociale réservée à la réalité virtuelle (somme toute assez similaire à ce qu'on trouve sur les plateformes Xbox, PlayStation ou Steam). Il faut choisir un nom d'utilisateur, un nom de profil (public), une photo de profil et un avatar (en 3D).

La concurrence est déjà rude

Les comptes Meta sont eux purement administratifs et ne comportent pas de composante sociale particulière. Evidemment, les clients existants pourront déconnecter leur compte Facebook de leur casque s'ils le souhaitent. Les comptes Horizon sont pour le moment strictement réservés à l'écosystème Meta, et notamment aux applications du même nom. Horizon Worlds, une expérience sociale multi-utilisateurs encore embryonnaire, est disponible en France depuis la semaine dernière.

Le service est présenté par Meta comme essentiel à sa vision d'un futur "métavers", mais il faut noter qu'il fait déjà face à une rude concurrence de la part de développeurs indépendants. Ready Player Me, un service d'avatars intéropérables spécialisé dans la réalité virtuelle, vient par exemple de lever 53 millions de dollars.

Le timing de l'annonce n'est par ailleurs pas fortuit : le projet Cambria, qui se destinera plutôt aux utilisateurs professionnels ou du moins "prosumers", sera présenté en septembre ou octobre au plus tard, lors de la prochaine conférence Meta Connect. Son positionnement fait qu'un compte Facebook obligatoire aurait été une hérésie.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.