Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ils ne partiront pas en vacances ensemble : Tim Cook d’Apple et Lee Kun-hee de Samsung

Bataille pour les brevets, volonté d'indépendance d'Apple vis-à-vis de son fournisseur Samsung, course aux nouveaux produits... Autant de points de discorde qui pourraient gâcher les vacances de Tim Cook, le directeur général d'Apple, et Lee Kun-hee, le président de Samsung. C'est sûr, ils ne partiront pas en vacances ensemble.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ils ne partiront pas en vacances ensemble : Tim Cook d’Apple et Lee Kun-hee de Samsung
Ils ne partiront pas en vacances ensemble : Tim Cook d’Apple et Lee Kun-hee de Samsung

Depuis plusieurs mois, le torchon brûle entre les deux mastodontes du marché des smartphones. On aurait pu penser pourtant que leurs diverses collaborations assureraient des relations pérennes et stables entre Samsung et Apple. Mais c’était sans compter sur la bataille féroce que se livrent les constructeurs de smartphones pour se tailler la part du lion de ce juteux marché.

Entre le sud-coréen Samsung et l’américain Apple, les querelles sont devenues de véritables guerres de tranchées lorsqu’est venu le sujet des brevets, clé de l’avance technologique des industriels. Et cette partie-là, Apple et Samsung ont décidé de la jouer sur le terrain judiciaire. C'est le succès du Galaxy S2 qui a déclenché cette guerre des brevets. Se sentant menacé, Apple a ouvert les hostilités. Depuis, ils s’accusent et se traînent mutuellement devant les tribunaux de 10 pays différents.

En juin, Samsung avait remporté une belle victoire en obtenant une interdiction de vente aux Etats-Unis de certains produits fabriqués par Apple. Elle avait été imposée en juin par la Commission américaine du commerce international (USITC).... Une victoire anéantie, le 3 août dernier, par l'administration Obama. En effet, le gouvernement a décidé de lever cette interdiciton, au détriment de la marque sud-coréenne.

Quelques jours plus tard, c'est au tour d'Apple de prendre une longueur d’avance sur Samsung. En effet, la Commission commerciale internationale (International Trade Commission) américaine a jugé que le groupe sud-coréen Samsung Electronics enfreignait certaines dispositions de deux brevets détenus par Apple dans le domaine des terminaux mobiles. L'ITC américaine a donc ordonné à Samsung d'interrompre l'importation, la vente et la distribution de plusieurs de ses modèles aux Etats-Unis.

Les deux brevets d'Apple que l'ITC juge enfreints par le sud-coréen portent respectivement sur la détection de la connexion d'un casque ou d'une enceinte au terminal mobile et sur l'interprétation de certains mouvements des doigts sur l'écran tactile. L'ITC a en revanche rejeté les accusations d'Apple touchant à quatre autres brevets. Reste à savoir maintenant, si Barack Obama usera de son droit de veto comme il l'a fait plus tôt pour la firme américaine.

Volonté d'Indépendance

Des éléments suffisants pour attiser les tensions entre les deux groupes et raviver la volonté d’indépendance d’Apple vis-à-vis de Samsung. Car les deux industriels ont noué des relations commerciales étroites. Samsung fournissait encore jusqu'à peu la grande majorité des composants des produits phares de la marque à la pomme, les iPhone et les iPad.

Dès octobre 2012, une source anonyme chez Samsung, interrogé par le Korea Times, affirmait  que ce dernier avait déjà considérablement réduit les quantités livrées à Apple. LG Display aurait pris le relais pour une partie des écrans d’iPad et d’iPad mini.

La rupture est-elle consommée ? Pas encore, car la firme de Cupertino semble avoir du mal à se passer de son fournisseur sud-coréen pour divers éléments. Et puis, le partenariat est lucratif, les deux groupes rechignent à l’idée de tirer un trait dessus.

Miser sur les nouveaux produits

Reste la bataille cruciale… Celle du produit qui séduira le plus grand nombre. A ce niveau-là, Apple est à la peine. Les résultats trimestriels, publiés mardi 23 juillet, témoignent d’une baisse significative des ventes à l'international. Selon les analystes, la sortie d'un nouveau produit destiné aux pays émergents, et surtout d'un iPhone low cost, est cruciale pour conquérir les marchés asiatiques et africains.

C’est ce que la firme de Tim Cook s’apprêterait à faire le 10 septembre prochain. Avec son iPhone 5S, dernier né de la gamme, et son pendant bon marché, le 5C, Apple joue son va-tout contre Samsung. En effet, en termes de ventes, l’américain fait pâle figure. Au deuxième trimestre 2013, le coréen a écoulé 72,4 millions d’unités quand Apple en vendait 31,2 millions. Les ventes de Samsung ont été tirées par le succès du Galaxy S4 et de son Galaxy Note 2.

Il reste donc un petit mois à Tim Cook pour peaufiner sa riposte pendant que le patron de Samsung, Lee Kun-hee, réfléchira probablement à un moyen de remporter la guerre des brevets. Une chose est sûre… ils ne passeront pas leurs vacances ensemble !

Astrid Gouzik

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale