Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Impact China 2018 : 5 start-up de la French Tech sélectionnées pour accélérer en Chine

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le programme d'accélération Impact China a révélé le 24 janvier 2018 ses cinq nouveaux lauréats. Organisé par Bpifrance et Business France, Impact China permet d'aider des start-up à s'implanter sur le marché chinois. A terme, les organisateurs souhaitent renforcer les liens entre écosystèmes français et chinois.

Impact China 2018 : 5 start-up de la French Tech sélectionnées pour accélérer en Chine
Impact China 2018 : 5 start-up de la French Tech sélectionnées pour accélérer en Chine

Business France et Bpifrance ont annoncé le mercredi 24 janvier les noms des cinq start-up lauréates du programme d’accélération Impact China 2018. L’an dernier, Impact China avait déjà accompagné cinq projets de la French Tech pour les aider à se développer sur le marché chinois. Parmi les cinq start-up sélectionnées en 2017, quatre ont déjà signé des contrats commerciaux en Chine et quatre se sont implantées sur le territoire chinois.

 

 

Les subtilités du marché chinois : un facteur important

Les projets lauréats ont été sélectionnés par un jury franco-chinois de quinze experts de l’écosystème chinois du numérique, essentiellement des investisseurs et des capital-risqueurs. Les projets ont été départagés à partir de différents critères : caractère innovant du produit ou service proposé, adéquation avec les attentes du marché chinois, robustesse du business model et implication des équipes dans le projet.

 

Le 22 et le 23 janvier, les cinq start-up ont participé à un bootcamp de deux jours pour se préparer “aux subtilités du marché chinois” qui ne sont pas des moindres. Thomas Vial, responsable du programme Impact China rappelle l’importance du réseau en Chine et insiste sur les différences culturelles entre la France et l’empire du Milieu : “La première visite permet de définir des échelles de prix au client, les formes de partenariat, en fait un business model chinois. On peut projeter le modèle commercial en Occident, en Europe voire au Etats-Unis, mais pour beaucoup de raisons on se rend compte que le business model est vraiment différent en Chine”.

 

 

Les start-up cibleront un écosystème chinois parmi quatre possibilités

A partir du 19 mars 2018, les jeunes pousses prendront part pendant 5 semaines à un programme personnalisé intensif qui se déroulera d’abord en France pour définir une stratégie puis en Chine. Après une étude de marché sur mesure offerte aux start-up, elles seront dirigées vers l’écosystème le plus adéquat entre celui de Hong Kong, Pékin, Shanghai ou Shenzhen-Canton. Les organisateurs du programme parlent aussi de régions comme Chengdu ou Wuhan. Sur place, les entrepreneurs seront accompagnés par les experts marchés de Business France et assisteront à des rendez-vous commerciaux. “Quand vous arrivez en Chine avec une nouvelle technologie, en général, le bon positionnement, c’est de trouver un appui local pour vous aider et deuxièmement d’apporter quelque chose à l’économie chinoise qui n’est pas sur place”, suggère Thomas Vial.

 

Thomas Vial, également directeur du département tech et services de Business France Chine, rappelle l’importance des entreprises chinoises dans l’innovation : “Elles sont très avancées sur la relation client en mobilité et en capacité d'analyser de la donnée parce qu’elles en gèrent énormément. Ces tendances, on peut les rapporter à bon escient en Europe et proposer des services assez innovants.”

 

A long terme, il espère que ce programme aidera à renforcer les échanges entre les innovateurs français et chinois : "Dans les centres d’innovation parisiens ou ailleurs, je vois beaucoup d’acteurs américains présents mais encore peu d’acteurs chinois. Il faut être davantage en position d’écoute pour voir où ils vont et comment ils se positionnent."

 

Qui sont les cinq start-up lauréates ?

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale