Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up Impact séduit les forces spéciales avec sa cartographie intelligente

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Accompagnée par l'Armée de l'air française et hébergée au sein du Lab'O à Orléans, la start-up Impact agrège des sources externes sur sa cartographie, qui peut communiquer avec des standards alliés. 

La start-up Impact séduit les forces spéciales avec sa cartographie intelligente
La start-up Impact séduit les forces spéciales avec sa cartographie intelligente © Impact

Une cartographie intelligente, restituant par exemple des images qu'un drone ami saisit en simultané par-delà un obstacle, communicante avec les données des forces alliées : c'est le coeur de métier de la start-up Impact. "Recaler une source vidéo instantanément sur une application de cartographie, ça suppose quelques algorithmes", souligne Stéphane Juigné, fondateur de cette société d'édition de logiciels créée en 2012, et qui reste discret sur la technologie utilisée.

Le système est exploité sur des tablettes de bon niveau d'un fabricant asiatique, rendues étanches, notamment au sable. Connectée à des sources externes, à commencer par les radars et les images des satellites, cette cartographie a séduit le Commandement des opérations spéciales (COS), qui a équipé les services de renseignements français déployés en Afrique. "Même l'armée américaine n'a pas de système équivalent et ça les intéresse", glisse Stéphane Juigné. Cet ancien militaire des commandos de l'air CPA10, spécialiste des transmissions, a basculé dans la vie civile avec un atout en poche. "Je sais quels sont les besoins exprimés par les militaires de terrain", souligne-t-il.  

 

+25% de croissance en 2017

Créée à Besançon (Doubs), soutenue par Bpifrance à hauteur de 200 000 euros, Impact a rejoint cette année le Lab'O à Orléans. Cet incubateur a fédéré plusieurs start-up au sein d'un laboratoire en open innovation, animé notamment par l'armée de l'air, Thales et Orange.

La collaboration avec des grands groupes n'effraie pas le dirigeant d'Impact. "On intervient par exemple sur le programme Scorpion. Nous contribuons au système d'information de combat que la DGA a confié à Atos", explique Stéphane Juigné, qui vante les mérites du modèle anglo-saxon de collaboration entre start-up et grandes entreprises. L'un des intérêts pour Impact est aussi de sortir de la niche des forces spéciales et de la défense nationale afin de viser des applications civiles.

Impact emploie aujourd'hui cinq salariés, bientôt huit. La start-up cherche notamment à recruter un ingénieur développeur et un géomaticien. Impact a enregistré une croissance de 25% de son chiffre d'affaires annuel : il était de 600.000 euros en 2017, contre 480.000 en 2016. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale