Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Industrie allemande, SNCM, GT Advanced et Apple, Volvo : la revue de presse de l'industrie

Ce matin, vos journaux analysent les mauvais chiffres de la production industrielle en août en Allemagne, signe d'un ralentissement de l'économie du champion de la zone euro. Les rédactions se penchent aussi sur les déboires du fournisseur de saphir synthétique d'Apple et sur les risques de suppressions de postes à la SNCM. Revue de presse.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'industrie allemande montre des signes de faiblesse

 

 

Le moteur de la croissance allemande est-il en panne ? Le coup d'arrêt de son économie est "inquiétant", juge Les Echos en une. "La production industrielle de celle qui est dépeinte comme le modèle de la zone euro a chuté de 4 % au mois d'août et les commandes ont reculé de 5,7 %. Il s'agit des plus mauvais résultats depuis le début 2009. L'économie allemande aurait au mieux stagné au troisième trimestre, estiment désormais les économistes, et, après un deuxième trimestre dans le rouge avec un repli du PIB de 0,2 %, la menace d'une récession n'est plus un scénario en l'air". Cela pourrait donner des arguments à François Hollande pour réclamer une relance par l'investissement, analyse le quotidien économique.

Un constat partagé par La Tribune, sous la plume de Romaric Godin. "La République fédérale aurait donc un vrai besoin de relance. Non seulement pour doper les économies des autres pays de la zone euro, mais encore pour la sienne propre. L'investissement public, notamment sur les infrastructures, et privé - le niveau d'équipement de l'économie allemande est le même qu'en 2009, au creux de la crise, permettrait une vraie relance. De même, la faiblesse de la consommation compte tenu de la baisse du chômage pourrait être corrigée. Mais le gouvernement de Berlin continue de baser sa politique sur le seul moteur externe de l'économie. Un pari qui pourrait s'avérer une lourde erreur..."

800 à 1000 emplois menacés à la SNCM

La compagnie maritime SNCM, qui assure les liaisons entre la Corse et le continent, navigue toujours dans des eaux agitées.  "La direction de la SNCM a présenté mardi aux représentants des salariés de la compagnie maritime en difficulté un nouveau 'schéma d'exploitation' prévoyant notamment la suppression de 750 à 1 000 emplois lors d'une réunion en préfecture des Bouches-du-Rhône, a-t-on appris de sources syndicales. La SNCM compte 2000 salariés, dont 400 CDD environ, parmi lesquels beaucoup le sont de manière régulière. Près de la moitié des effectifs est donc menacée" écrit Le Parisien. Transdev, co-actionnaire de la SNCM avec Veolia, serait favorable à un redressement judiciaire pour échapper aux condamnations de Bruxelles, qui réclame le remboursement de 400 millions d'euros d'aides publiques à la compagnie.

La dégringolade du fournisseur de saphir synthétique d'Apple GT Advanced

L'iPhone 6 ne dispose finalement pas d'un écran en saphir synthétique. C'est une très mauvaise nouvelle pour la société GT Advanced, qui était le partenaire d'Apple sur cette technologie, grâce à son usine en Arizona. GT Advanced a été placé en procédure de sauvegarde le 6 octobre, et depuis les observateurs du secteur s'interrogent : comment en est-on arrivé là ? Apple a-t-il lâché la start-up ?

Le site Mac G rapporte des chiffres publiés par le Wall Street Journal. "GT avait dépensé 248 millions de dollars au dernier trimestre, un montant conséquent qui a fait fondre les réserves financières de l'entreprise. (…) Apple, qui s'était engagée à verser 578 millions de dollars à GT pour produire du saphir, a pour une raison inconnue retenu le versement de la dernière tranche de 139 millions. Le constructeur a t-il eu vent du soupçon de délit d'initié qui flotte autour du CEO de GTA Advanced ? Thomas Gutierrez a, la veille du special event du 9 septembre, vendu 9 000 actions de son entreprise. À 13,78$ l'action, il a encaissé 160 000$ — s'il l'avait fait ce lundi, où l'action s'est effondrée de 90%, cette vente ne lui aurait rapporté que… 7 200$".

D'une manière générale, pour le Wall Street Journal, c'est "le genre de choses qui arrive quand les attentes autour d'une entreprise deviennent hors de contrôle et que ses gains potentiels ne dépendent d'un seul partenaire.

 

Relisez notre enquête sur la filière du saphir synthétique

 

Volvo présente le prototype d'un nouveau moteur 2 litres essence de 450 chevaux

Les journées presse du Mondial de l'auto sont terminées, mais certains constructeurs ont gardé des annonces sous le coude. Volvo a présenté un nouveau prototype de son moteur Drive E, un 2 cylindres développant 450 chevaux grâce à trois turbos dont un électrique. "La question mérite d'être posée : les limites de ce que peut délivrer un quatre cylindres ont-t-elles été atteintes avec ce moteur 2 litres essence de 450 ch (soit 225 ch/litre) ?", s'interroge Automoto.

"Pour faire fonctionner sa bête, le constructeur suédois a choisi d'associer deux moteurs turbo montés en parallèle, tous les deux étant alimentés par un troisième turbo compresseur électrique. Au lieu d'être transmis aux cylindres, l'air comprimé provenant de cette troisième unité sert ainsi à accélérer les deux turbos montés en parallèle et donc de leur faire gagner une puissance non-négligeable en limitant le désagréable effet "turbo lag" à la reprise de l'accélération".

Volvo n'a pas annoncé de date de commercialisation pour ce moteur puissant et innovant.

 

Tous nos articles sur le Mondial de l'auto sont à retrouver ici

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media