Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Infarm lève 170 millions de dollars pour ses fermes urbaines et connectées

Levée de fonds Cloud, IoT et analytique arrivent dans l'agriculture avec les fermes urbaines verticales et connectées. Infarm, qui développe une nouvelle génération de ferme connectée, a annoncé avoir levé 170 millions de dollars. La start-up berlinoise a déjà déployé plus de 1 000 fermes urbaines dans une trentaine de villes réparties dans une dizaine de pays.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Infarm lève 170 millions de dollars pour ses fermes urbaines et connectées
Infarm lève 170 millions de dollars pour ses fermes urbaines et connectées © Instagram - Infarm

Infarm a annoncé jeudi 17 septembre 2020 avoir levé 170 millions de dollars en financement par capitaux propres et en emprunt. Une levée de fonds en Série C menée par LGT Lightstone pour la start-up berlinoise qui développe un système de ferme urbaine modulaire et verticale.

Fondée en 2013 par Osnat Michaeli et les frères Erez et Guy Galonska, Infarm ambitionne de rendre les fruits et légumes frais accessibles localement pour tous. Pour y parvenir, la pépite espère poursuivre sa levée pour atteindre un total de 200 millions de dollars.

Des fermes connectées à une plateforme cloud
"La pandémie de Covid-19 a mis en lumière, à l'échelle mondiale, l'urgence des défis agricole et écologique", assure Erez Galonska, cofondateur et CEO d'Infarm. La jeune pousse essaye de répondre à plusieurs de ces enjeux en développant un système de ferme qui puisse être implanté au plus près des consommateurs, ce qui évite de réaliser des kilomètres pour les livraisons.

Infarm assure utiliser ni produit chimique ni pesticide et consommer moins d'eau que l'agriculture traditionnelle. Même constat pour l'espace nécessaire, cette technologie nécessitant 99,5% d'espace en moins.

Les fermes urbaines sont connectées à une plateforme cloud où plus de 50 000 données au cours de la vie d'une plante sont monitorées. Cela permet aux algorithmes d'apprendre, de s'adapter et s'améliorer pour les plants suivants. 90% de l'électricité utilisé par son réseau de ferme provient des énergies renouvelables et Infarm veut atteindre une production alimentaire émettant zéro émission dès l'année prochaine.
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par infarm (@infarm) le

Plus de 1 000 fermes
Aujourd'hui, la start-up a déployé plus de 1 000 fermes dans une trentaine de villes – dont Rambouillet, Rouen et Gif-sur-Yvette en France – réparties dans une dizaine de pays. La pépite, qui récolte plus de 500 000 plants par mois, vise plus de 460 000 m² de ferme d'ici 2025 contre 46 000 d'ici fin 2020. Ses principaux marché sont l'Europe, l'Amérique du Nord et l'Asie.

Les fermes peuvent être implantées dans des supermarchés, des restaurants ou des centres de distribution. Infarm a déjà conclu des partenariats avec des distributeurs comme Aldi Süd, Amazon Fresh, Auchan, Casino, E. Leclerc, Intermarché, Kroger ou encore Marks & Spencer. Cette levée de fonds devrait aussi lui permettre de poursuivre le développement de sa nouvelle génération de ferme verticale connectée au cloud afin de renforcer la productivité et diversifier les cultures proposées.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media